33 C
Lomé
2 décembre 2020
Le Nouveau Reporter

L’Assemblée nationale a rendu hommage à l’honorable Ablom Kouassi André JOHNSON

La présidente de l’Assemblée nationale, Yawa Djigbodi TSEGAN, a présidé ce vendredi 20 novembre 2020 à la cour d’honneur de l’institution, la séance spéciale pour les honneurs funèbres officiels à l’honorable Ablom Kouassi André JOHNSON, 3ème Vice-Président de l’Assemblée Nationale, rappelé à Dieu le samedi 14 novembre 2020 à l’âge de 72 ans.

C’était en présence de ces collègues députés, de la famille biologique et politique ainsi que des amis que le message de l’éloge funèbre a été prononcé par le quatrième Vice-président de l’Assemblée Pacôme Adjourouvi.
« Une vie s’est éteinte, le doyen André JOHNSON s’en est allé comme il a vécu (…) », c’est par ces mots que la présidente de l’Assemblée Nationale, Yawa Djigbodi TSEGAN a introduit la séance d’adieu de leur confrère.

Ainsi, cet homme décrit la présidente, a marqué son temps par ses qualités humaines et son engagement pour l’État qu’il a servi. Il est selon les termes de la présidente, un homme de travail et d’action. Celui qui a dirigé et conduit les travaux de la session de droit de cette VIe Législature ayant abouti à l’adoption de son règlement intérieur et à l’élection des membres du bureau de l’Assemblée nationale
« En sa qualité de membre du bureau de l’Assemblée nationale, son parcours professionnel et ses riches expériences nous ont été d’un grand atout » a réitéré la présidente avant de préciser « qu’il repose en paix avec l’espérance qu’il continuera de briller dans le jardin de souvenirs ».
L’homme est comme le précisent ses confrères députés, une figure emblématique du paysage politique national, ministre intègre d’une exceptionnelle loyauté à l’égard, son goût pour les batailles politiques difficiles le conduisirent à se présenter aux élections législatives dans la circonscription électorale du Lacs/Bas-Mono. « Il devint alors ce parlementaire actif que nous avons tous apprécié pour sa solidité et sa pugnacité ».

« Sa vie à un engagement inlassable au service de ses compatriotes et de l’intérêt général. Ses grandes facultés d’écoute et d’empathie, son profond humanisme, son indéfectible esprit de justice, de solidarité et de fraternité étaient unanimement salués et suscitaient le respect de tous. Il était débordant d’énergie, affable, attachant et généreux, il avait un petit mot affectueux pour chacun de ses collègues » précise les parlementaires.

Pour les membres de sa famille, André JOHNSON, c’est un homme qui avait l’amour de son pays, un véritable serviteur de l’état, soucieux du développement de son très cher pays, le Togo.
Il était titulaire d’un baccalauréat de lettre et philosophie et d’une maitrise en littérature anglaise de l’Université Paris 3, professeur d’anglais en 1981 à Lomé, puis comme professeur d’anglais dans deux grands collèges d’Evry en France entre 1983 et 1993. Son inclination intrinsèque à servir les autres le poussa à la gestion touristique à l’issu d’un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en management du tourisme. JOHNSON André a consacré une grande partie de sa vie professionnelle à former et à servir à l’étranger, mais c’est dans la vie politique de son pays qu’il investit la plus grande partie de son énergie.

Lire aussi: https://www.lenouveaureporter.com/hommage-a-andre-johnson-mon-grand-frere-mon-ami-mon-mentor/