Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

L’Assemblée nationale adopte la loi sur l’affacturage dans l’Umoa

Date:

L’Assemblée nationale a adopté mardi 25 octobre à Lomé la loi relative à l’affacturage dans les Etats membres de l’Union monétaire ouest africaine (Umoa). L’objectif est de promouvoir et sécuriser l’activité d’affacturage comme un instrument utile en matière de financement des PME/PMI.

Le dispositif vient élargir le champ des instruments de financement des PME/PMI dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route gouvernementale Togo 2025.

“ L’adoption, ce jour, par votre auguste Assemblée, de la loi uniforme sur l’activité d’affacturage devrait donc apporter la sécurité juridique nécessaire pour favoriser davantage le développement de ce mode de financement dans notre pays. J’invite donc toutes les entreprises à s’intéresser à ce mode de financement afin de saisir toutes les 8 opportunités qu’il offre pour le financement de leurs besoins nés du cycle d’exploitation. Enfin, j’exhorte les établissements de crédit à s’approprier ce nouvel instrument pour accroître leur activité de financement de l’économie nationale”, a précisé Sani Yaya, ministre de l’Economie et des Finances.

L’affacturage, appelé couramment factoring, est une technique de gestion financière qui consiste, pour une entreprise, à confier, dans le cadre d’un contrat, la gestion de ses créances clients à une société financière appelée affactureur ou factor. Il permet ainsi à l’entreprise de rendre ses créances liquides et de récupérer de la trésorerie. C’est une solution pérenne de financement à court et moyen termes en rendant plus liquide la trésorerie des entreprises.

Lire aussiLe budget, exercice 2023 de l’Assemblée nationale voté

Le Nouveau Reporter
@: [email protected] Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10

Société