24.1 C
Lomé
8 août 2022
Le Nouveau Reporter

L’association BRYDG lance un « Hackathon» pour l’émergence du tourisme togolais

Un « Hackathon» doté de prix vient d’être lancé par l’association BRYDG ce samedi 4 décembre 2021 à Lomé. L’initiative vise à valoriser les talents dans le domaine numérique en vue d’une meilleure contribution au développement culturel et touristique au Togo.

Selon « gapola », le secteur touristique contribue d’environ 8% au PIB, et peut davantage contribuer au développement du pays si des initiatives adéquates sont prises.

C’est dans ce cadre qu’est lancé ce concours « Hackathon » pour accompagner l’émergence du secteur et promouvoir des talents dans le domaine numérique.

Le projet vise à faire du numérique un levier de valorisation du patrimoine culturel africain dans la marche vers le tourisme équitable. Il s’agira pour les concourants de mettre à disposition des populations des solutions numériques, pertinentes, efficaces et durables pour répondre à leurs besoins touristiques.

Pour Marie-Eve Maureen Maglo, chargée des relations publiques, la compétition sera axée sur la recherche de solutions à la problématique visant la valorisation du patrimoine touristique du pays Bassar.

« Par rapport à la compétition Hackathon, nous mettons en compétition une équipe de quatre personnes qui vont concourir dans le prototypage de proposition numérique répondant à une problématique. Et cette année, la problématique c’est la valorisation du patrimoine togolais avec le cas d’étude sur Bassar », a-t-elle expliqué.

En effet, le choix du pays Bassar n’est pas fortuit. Il vise notamment à mettre sous projecteur les potentiels touristiques de la localité.

« Nous avons voulu valoriser l’engouement qui se crée autour de Bassar notamment les centres métallurgiques qui vont bientôt être financés par l’UNESCO dans le patrimoine mondial. Grâce au concours, nous voulons donner plus de visibilité à nos initiatives économiques, sociales, environnementales favorables à la valorisation de ce patrimoine », a-t-elle précisé.

Selon Mme Maglo, le Hackathon est soutenu par le ministère du tourisme, l’ambassade de France au Togo, la BOAD, GOZEM, l’Institut français, Pandore et est un concours doté de prix. Le lauréat repartira avec une enveloppe de six cents mille (600.000) FCFA, le deuxième avec un prix de quatre cent mille (400.000) FCFA et le troisième une enveloppe de trois cents mille (300.000) FCFA.

BRYDG est une association à but non lucratif qui œuvre pour une avancée durable de l’inclusion numérique en Afrique francophone.