32.1 C
Lomé
30 novembre 2021
Le Nouveau Reporter

Le made in Togo apprécié par La première Dame de la Turquie, Emine Erdoğan au Palais de Lomé

En marge de la visite du président de la République de Turquie au Togo, la première dame de la Turquie, Emine Erdoğan s’est rendue au Palais de Lomé ce mardi 19 octobre. Elle était en compagnie de la présidente de l’Assemblée nationale, Yawa Djigbodi Tsègan, du ministre délégué de l’artisanat, Odin Kokou Eké, et d’autres personnalités.

Des stands ont été érigés dans le jardin du palais pour l’occasion, afin d’offrir à la délégation turque le tréfonds de l’artisanat et de l’agriculture togolais. Plusieurs produits « made in Togo » ont été exposés.

La connaissance et le savoir-faire des artisans togolais ont été fortement appréciés et valorisés à travers l’intérêt que la première dame turque leur a accordé, en témoignent les divers achats au cours de la visite guidée.

Séduite par les innovations et attirée par tant de variétés d’articles et de produits, Emine Erdoğan n’a pas manqué d’échanger des adresses avec les jeunes entrepreneurs togolais. Ce qui augure d’un lendemain meilleur en matière d’échanges commerciaux et de formations en entrepreneuriat entre le Togo et la Turquie.

La Turquie s’illustre essentiellement par des actions multiples et variées en faveur de l’artisanat dans le monde. Elle a déjà créé un marché artisanal africain et une maison de la future africaine qui traduisent son engagement à renforcer le volume d’échanges des produits artisanaux avec les autres pays.

« Nous achetons les produits artisanaux africains et nous revendons sur le marché international de façon équitable » a laissé entendre Emine Erdoğan à l’inauguration de l’Ecole internationale MAARIF à Lomé quelques heures plus tôt avant la visite.

La Turquie entend renforcer son partenariat avec le Togo pour la promotion de l’entreprenariat des jeunes et la valorisation des produits made in Togo.

Lire aussiTogo/Encore de fausses cartes vaccinales : le SYNPHOT condamne les mauvaises pratiques, Dr Gilbert Tsolenyanu en a ras-le-bol