24.1 C
Lomé
8 août 2022
Le Nouveau Reporter

Le Réseau des femmes de l’enseignement supérieur du Togo lance officiellement ses activités

Le Réseau des femmes de l’enseignement supérieur du Togo (ReFEST) a organisé ce 3 décembre à l’Université de Lomé une conférence inaugurale. Cette conférence qui marque le lancement officiel des activités de ce réseau a permis d’aborder plusieurs questions liées entre autres aux effets de la pandémie du coronavirus sur les femmes de l’enseignement supérieur.

Face à la pandémie du coronavirus, les femmes de l’enseignement supérieur sont confrontées à plusieurs défis. Comment arriver à surmonter ces défis ? Comment concilier les recherches, les cours en ligne et la vie de famille ? Comment avoir une meilleure représentativité des femmes dans l’enseignement supérieur ? Ces différentes questions ont fait objet d’échange au cours de la conférence inaugurale du Réseau des femmes de l’enseignement supérieur du Togo.

Promouvoir les enseignantes du supérieur

Ce réseau, une première au Togo entend contribuer à la promotion des enseignantes du supérieur et favoriser auprès des apprenantes le goût et l’excellence dans les études en particulier de l’enseignement supérieur.

La mise en place de ce réseau porté sur les fonts baptismaux depuis le 19 février 2019 vient du constat que les femmes sont moins représentées dans l’enseignement supérieur.

‘’La présente conférence consiste à soulever les défis auxquels font face les femmes du supérieur avant la crise et pendant la crise, comment concilier les recherches, les cours en ligne et notre vie de famille pour avoir une meilleure représentativité des femmes dans l’enseignement supérieur ?’’, explique Dr Ayélé Fafavi d’Almeida, enseignante-chercheure à l’Université de Lomé et présidente de l’association ReFEST.

Difficultés des enseignantes

Devant une assistance composée entre autres d’étudiantes et d’enseignantes chercheures, la conférencière Pr Koutchoukalo Tchassim a évoqué les difficultés auxquelles font face les femmes dans l’enseignement supérieur. Parmi elles, le harcèlement et la vie de famille.

Les femmes sont également invitées au dialogue avec leurs conjoints afin d’arriver à concilier leurs activités et leur vie au foyer.

La conférence inaugurale du ReFEST a permis de montrer aux participants les stratégies organisationnelles des femmes du supérieur face aux nouvelles donnes de leur milieu professionnel.

Des participantes ont trouvé les échanges très édifiants et ont souhaité que le réseau multiplie ces genres de conférence.
A travers des sensibilisations, le Réseau des femmes de l’enseignement supérieur du Togo veut encourager la jeune génération à viser davantage les études supérieures.