32.1 C
Lomé
30 novembre 2021
Le Nouveau Reporter

Les acteurs locaux des communes entretenus sur les principes de base de consolidation de la paix

Le ministère des droits de l’homme, de la formation à la citoyenneté, des relations avec les institutions de la République a organisé ce jeudi 21 octobre à Lomé une journée de réflexion marquant la célébration de la Journée internationale de la paix. Cette journée organisée à travers la Direction de la prévention des conflits du ministère a pour thème « ensemble pour une paix durable, inclusive basée sur le genre dans les communes du Togo ».

Plusieurs acteurs locaux dont des conseillers municipaux, des chefs traditionnels et des chefs religieux ont participé à cette journée de réflexion. L’objectif est de faciliter une meilleure interaction entre les différents acteurs locaux et structures locales de prévention et de gestion des différends en vue de la consolidation de la paix dans les communes du Togo.

Célébrée chaque 21 septembre, la Journée internationale de la paix est commémorée cette année sous le thème : « se lever pour un monde plus équitable et durable ». Au Togo cette journée est célébrée en différé, en raison de la pandémie du coronavirus.

Au cours de son intervention, le représentant du ministre chargé des droits de l’homme, Djeri Adjawè a évoqué l’importance de la Journée internationale de la paix.

« En instituant la journée internationale de la paix, les Nations unies ont voulu attirer l’attention des autorités de tous les Etats sur l’importance de favoriser et de consolider la paix sur leurs territoires et partant dans le monde entier pour un développement effectif et durable », a précisé le directeur de cabinet du ministère des droits de l’homme, Djeri Adjawè.

Cette journée de réflexion a permis de partager avec les participants les bonnes pratiques en matière de consolidation de la paix durable, inclusive et de genre dans les communes du Togo. Les connaissances des participants ont également été renforcées sur les principes de base en matière de prévention des conflits et de consolidation de la paix.

La paix est une priorité de la feuille de route gouvernementale 2020-2025. « Cette activité s’inscrit dans la feuille de route gouvernementale 2020-2025 qui fait de la paix une priorité dans son axe 1 intitulé renforcement de l’inclusion, de l’harmonie sociale et consolidation de la paix », a rappelé Mme Pauline Dokou, directrice de la Prévention des conflits.

Lire aussiTogo/Droits de l’homme : les membres de la commission interministérielle renforcés