24.1 C
Lomé
1 octobre 2022
Le Nouveau Reporter

Les dépenses militaires en Afrique ont atteint 41 milliards de dollars en 2019

Soit une hausse de 3%, pour la première fois depuis 05 ans. Cette hausse est provoquée essentiellement par l’Afrique du Nord qui a les plus gros budgets militaires du continent.

Sur agenceecofin, on peut lire que « selon les dernières statistiques de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri), les dépenses militaires combinées des Etats africains ont augmenté de 3% en 2019 pour atteindre environ 41,2 milliards de dollars, contre environ 40 milliards en 2018 ».

Cette hausse des dépenses militaires sur le continent s’explique par « l’augmentation des dépenses des pays d’Afrique du Nord. En 2019, celles-ci ont connu une évolution de 5,38% pour s’établir à 23,5 milliards de dollars contre 22,3 milliards en 2018. Quant aux dépenses militaires des pays d’Afrique subsaharienne, elles ont affiché une légère baisse de 4,84% pour se chiffrer à 17,7 milliards contre 18,6 milliards de dollars en 2018 ».

En tête des pays d’Afrique les plus dépensiers, figure « l’Algérie avec 10,334 milliards de dollars de dépenses en 2019 contre 9,584 milliards en 2018, soit une hausse de 7,83%. Le Maroc arrive en deuxième position avec un niveau de dépenses estimé à 3,761 milliards en 2019. Il est suivi de près par l’Afrique du Sud avec 3,617 milliards, le Nigeria (1,876 milliard) et l’Angola (1,810 milliard) ».

A l’échelle mondiale, « les dépenses militaires totales ont atteint 1917 milliards de dollars en 2019. Cela représente une augmentation de 3,6% par rapport à 2018 et la plus forte croissance annuelle des dépenses depuis 2010. Les cinq (05) plus gros dépensiers en 2019 et qui représentent 62% des dépenses mondiales sont les Etats-Unis, la Chine, l’Inde, la Russie et l’Arabie saoudite ».