32.1 C
Lomé
30 novembre 2021
Le Nouveau Reporter

Les écoles Maarif officiellement inaugurées par Emine Erdoğan et Yawa Tsègan

Les Ecoles internationales Maarif ont été officiellement inaugurées ce mardi 19 octobre à Lomé par la première dame turque Mme Emine Erdoğan et la présidente de l’Assemblée nationale, Mme Yawa Tsègan. L’école a été inaugurée dans le cadre de la visite du président turc Recep Tayyip Erdogan au Togo.

La fondation Maarif compte 397 établissements d’enseignement dans 67 pays du monde. 129 de ces écoles se trouvent dans 25 pays africains.

L’objectif des écoles Maarif, qui est l’investissement social et humain le plus précieux de la Turquie à l’étranger, est de former des personnes vertueuses dotées de compétences adaptées aux besoins économiques, scientifiques et technologiques de l’époque.

« Au cours des 10 dernières années, plus de 314 000 étudiants de 54 pays africains ont demandé nos bourses. 13 982 de ces étudiants ont bénéficié de l’opportunité de bourse. Ce chiffre nous montre que notre amitié avec l’Afrique se renforce de jour en jour. Actuellement, 4 403 étudiants africains poursuivent leurs études en Turquie à différents niveaux tels que le premier cycle, les cycles supérieurs et le doctorat. En outre, nous avons un total de 8 786 diplômés turcs de 51 pays africains différents. Depuis 2005, 95 étudiants togolais ont eu la possibilité d’étudier en Turquie avec une bourse. 30 de ces étudiants ont obtenu leur diplôme. C’est très agréable pour nous que notre pays soit populaire parmi les étudiants africains », a précisé la première dame de la République de Turquie.

La présidente de l’Assemblée a salué les relations qui existent entre la Turquie et le Togo et les efforts fournis par les deux pays pour la promotion de l’éducation. « Participer à l’inauguration de cette école est un moment privilégié. Nous concrétisons notre volonté commune d’œuvrer à l’épanouissement et au développement de l’enfant », a déclaré Yawa Tsègan.

Lire aussiRecep Tayyip Erdogan au Togo: ” donner une nouvelle impulsion à la coopération entre les deux pays”, Robert Dussey