Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Levée de sanctions contre le Mali : le rôle joué par l’Association des Médiateurs des Pays de l’UEMOA

Date:

Chez le président de la transition malienne, colonel Assimi Goita au palais de Koulouba le samedi 2 juillet 2022, une délégation de l’Association des Médiateurs des Pays membres de l’UEMOA (AMP-UEMOA), conduite par sa présidente Mme Awa Nana-Daboya a exprimé son soutien et sa solidarité au peuple malien, confronté aux conséquences très éprouvante des sanctions de la CEDEAO et de l’UEMOA (sanctions finalement levées ce dimanche 3 juillet ndlr).
Introduite par le Médiateur de la République du Mali, Mme Aminata Sanogo, la délégation, à la veille du sommet décisif de la CEDEAO du 3 juillet 2022, à Accra, a clairement signifié avoir exhorté les chefs d’État de la communauté sous-régionale, à travailler dans le sens de la levée des sanctions à l’encontre du Mali et du Burkina Faso.
« Si nous ne réagissons pas, nous ne savons pas quels seront les prochains pays cibles et même quelles conséquences à court et long terme que les États subiront. Quand on pense que la CEDEAO et l’UEMOA ont pour textes fondateurs, la défense, la protection des droits et intérêts des citoyens de la communauté, nous ne comprenons pas le sens de ces sanctions. Nous sommes là pour traduire notre solidarité et dire que dans notre rôle de Médiateur, nous sommes œuvrons pour la défense des droits des citoyens, partout où Ils vivent sur notre espace communautaire », a plaidé Mme Awa Nana-Daboya, au sortir des échanges avec le Col. Goita.
Selon l’AMP-UEMOA, les libertés d’aller et venir, les droits économiques et sociaux sont les biens les plus précieux. Ils constituent les premières marches pour monter sur le podium de la démocratie véritable. Les Médiateurs de l’espace UEMOA ne sauraient être indifférents quand il advient que des millions et des millions de citoyens d’un ou de plusieurs pays, se trouvent priver de leurs droits fondamentaux. Ainsi, en référence aux textes fondamentaux internationaux, l’AMP-UEMOA s’active inlassablement à la consolidation de l’Etat de droit, à la bonne gouvernance, à la promotion d’une paix durable et à la cohésion sociale dans l’espace sous-regional.

Le Nouveau Reporter
@: [email protected] Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10
spot_img