33 C
Lomé
5 décembre 2020
Le Nouveau Reporter

Mali : l’Union africaine dans la droite logique de la Cedeao

L’Union africaine (UA) se prononce enfin sur la situation. Tout comme la Cedeao qui a engagé une discussion avec la junte, l’UA demande également une transition dirigée par des civils au Mali.

L’UA a soutenu l’appel de la Cedeao qui presse la junte militaire de nommer un président et un premier ministre de transition civils. La commission de l’Union Africaine a également “salué” la décision des putschistes de libérer M. Keita détenu plus d’une semaine après avoir été renversé le 18 août dernier, souligne Africanews.

Le deal actuellement sur la table de la Cedeao est la désignation, plutôt, des dirigeants civils pour la période transitoire, contre la levée des sanctions en vigueur depuis le 20 août 2020 contre le pays, notamment l’arrêt des échanges financiers et commerciaux.

Si Ismaël Wagué, porte parole du Conseil national pour lesalut du peuple (CNSP), a clairement fait part de la préférence d’une transition militaire mixte, c’est une junte isolée qui n’a plus comme allié le M5, le mouvement malien qui a en enclenché les manifestations avant que la junte n’entre en action.

Lire aussi : Mali: un collège mis en place pour désigner les personnalités devant conduire la transition