26.1 C
Lomé
14 août 2022
Le Nouveau Reporter

Mali/ Nouvelle durée de transition : la CEDEAO prend acte mais regrette le non consensus

Colonel assimi Goita

La junte au pouvoir au Mali, s’est donné, lundi dernier, jusqu’en mars 2024, le délai pour rendre le pouvoir aux civils. Elle venait de fixer un décret qui court à partir du 26 mars dernier, ramenant la durée de transition à deux ans, contre les cinq ans précédemment proposés.

Le décret signé du chef de la junte, le colonel Assimi Goïta, a été lu à la télévision d’État.

Suite à cette décision de la junte, la CEDEAO dit prendre acte de la signature, le lundi 6 juin 2022, par les autorités maliennes, d’un décret de 24 mois la période de transition dans le pays.

Mais la CEDEAO regrette que cette décision ait été prise à un moment où les négociations se déroulent encore, en vue de parvenir à un consensus.

Dans un communiqué rendu public ce 7 juin, la CEDEAO rappelle que le Médiateur de la CEDEAO poursuivra les échanges avec les Autorités du Mali, en vue de parvenir à un chronogramme mutuellement acceptable de transition, permettant d’assurer un soutien de la CEDEAO.