Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Marché d’Amoutiévé: plus de 3 semaines après la tentative de braquage, les activités tournent mais la peur bleue est là

Date:

Le marché d’Amoutiévié et ses environs, en centre ville de Lomé, ont  subi une tentative de braquage le 24 octobe dernier. C’est en mi journée, sous le regard des commercantes et commercçants du marché d’Amoutiévé et bien d’autres témoins d’acabits divers, il y a plus de 3 semaines, que la tentative a eu lieu avec un bilan de deux (2) morts dont 1 enfant et douze (12) blessés dont six (06) agents des forces de l’ordre et  des civils, selon le communiqué du ministère de la sécurité.

A ce jour, l’ambiance est revenue à la normale, les activités ont repris… mais, la pfychose et la peur bleue n’ont pas totalement quitté les esprits. Pour les marchands, l’inquiétude y règne toujours. Visages crispés, regards furtifs et méfiants, c’est ce qu’on observe chez quelques-uns. «Nous ne pouvons plus entendre un bruit quelconque provenant du marché ou aux alentours, ça fait paniquer. Tout le monde est devenu peureux”, a laissé entendre une vendeuse de ” Koliko” qui a été témoin des faits. Elle dit être traumatisée par ce qui s’était passé et attristée pour ces victimes innocents qui ont laissé leur vie.

“C’est triste ce qui s’était passé. Personne n’est à l’abri des malfrats et notre seule arme face à ces personnes, c’est la vigilance et surtout protéger nos enfants en les sensibilisant à se mettre à l’abri lorsqu’ils remarquent des attroupements ou des faits du genre “, a souligné un autre, un marchand de téléphones.

Selon les faits, les malfrats armés à dos de plusieurs motos ont tenté de piéger une voiture de transferd de fond qui était accompagnée d’un motard en direction de l’aéroport de Lomé. Les échanges de tirs ont commencé au niveau du marché d’Amoutiévé. Les forces de l’ordre ont quand même maîtrisé la situation conduisant la voiture à sa destination.

Des forces de sécurité sont déployés dans toute la ville, Lomé et ses environs, sur les grandes artères, aux carrefours, dans les marchés pour contrôler et veiller sur la population mais, la peur de vivre ces “scènes meurtrières” se répand toujours au lendemain des braquages ou des tentatives de braquages de ce genre,

Toutefois, le gouvernement rassure la population sur les dispositions prises et invite à demeurer dans la vigilance. Par ailleurs une enquête est en cours pour arrêter les présumés braqueurs de ce lundi 24 octobre.

Condoléances aux familles éplorées et prompt rétablissement aux blessés.

Le Nouveau Reporter
@: [email protected] Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10
spot_img