26.1 C
Lomé
14 août 2022
Le Nouveau Reporter

Média : le bimensuel « Le Détective » suspendu pour quatre mois par la HAAC

Le bimensuel « Le Détective » suspendu pour quatre mois. C’est ce qui ressort d’un arrêté signé par le président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), Pitalounani TELOU, suite à sa parution N° 029 du 23 mars au 05 avril 2022, où le bimensuel « Le Détective» a publié à sa Une, puis aux pages 3 et 4, un article intitulé « Dossier spécial /Golfe 7: vers le chaos? Plongée dans la nébuleuse d’Aimé Koffi Djikounou, argent, sexe, enrichissement illicite, corruption, maraboutage…. Enquête au cœur d’un mécanicien et de ses maîtresses qui prennent en otage le marché d’Adidogomé».

Le journal a été accusé le 25 mars 2022, par Madame Afi Xolali Pascaline DANGBUIE, Présidente du Réseau des Associations du Marché d’Adidogomé (RAMAA), portant plainte contre le bimensuel «Le Détective» pour « diffamation de caractère et dénonciation calomnieuse ».

Ainsi, la HAAC, vu le rapport du service de son monitoring en date du 30 mars 2022, a relevé que cet article a été rédigé avec beaucoup de manquements professionnels, lesquels sont constitutifs de graves violations des règles de déontologie et d’éthique de la profession de journaliste. C’est ainsi que le 30 mars 2022, le Directeur de Publication du bimensuel « Le Détective »>, Monsieur Messan EDOH-SEMEGNON, a été invité à une séance d’audition le mercredi 06 avril 2022 en vue d’échanger sur le contenu de son article paru dans le numéro du journal, en présence des représentants d’organisations professionnelles de la presse.

Au cours de l’audition, Monsieur Messan EDOH-SEMEGNON, Directeur de Publication du journal « Le Détective » et auteur de l’article n’a pas pu faire la preuve de la véracité des faits par lui relatés dans sa parution.

Cet article selon la HAAC porte gravement atteinte à la vie privée des personnes par lui citées, notamment la plaignante et viole l’article 8 de la loi Nº 2020-001 du 07 janvier 2020 portant code de la presse et de la communication ainsi que l’article 4 du code de déontologie des journalistes du Togo.

En effet, selon la HAAC comme l’article publié par le journal « comportant des affirmations, dont la véracité n’est pas établie, le bimensuel  » Le Détective » n’a pas respecté les règles professionnelles, que son article, en plus d’être mensonger, jette le discrédit sur Madame Afi Xolali Pascaline DANGBUIE qui s’en trouve profondément affectée aussi bien dans sa vie d’épouse que de citoyenne ».

La Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), après en avoir délibéré en sa séance du 08 avril 2022 a décidé de la suspension de quatre (04) mois du bimensuel «Le Détective » à compter du 11 avril 2022. Le président de la HAAC, Pitalounani TELOU relève que la présente décision sera notifiée au Directeur de Publication du bimensuel « Le Détective » et prendra effet à compter de cette notification et sera publiée au Journal Officiel de la République togolaise.