29.1 C
Lomé
6 octobre 2022
Le Nouveau Reporter

Entre musique et clashes, les artistes doivent faire un choix

S’il y a un genre musical qui génère assez de polémiques, c’est bien le Coupé Décalé. C’est une musique propulsée par les ivoiriens avec des icônes comme Douk Saga, Dj Arafat, tous deux décédés. Cette musique qui fait danser des millions de personnes à travers le monde est minée par des bagarres, clashes, et autres conflits ouverts entre ses acteurs. Ce sont des faits qui s’étendent malheureusement aux autres types de musique. Des artistes ont abandonné leur micro et leur véritable mission pour élire domicile sur les réseaux sociaux, lieu de règlement de compte pour certains et pour d’autres, l’occasion de dénigrer et ternir l’image de leur collègue. Des histoires qui n’ont en réalité rien avoir avec la musique qui leur confère le titre artiste.

C’est la tendance. Des artistes qui se laissent entraîner dans des querelles ; des clashes disent-ils. D’autres vont jusqu’à organiser des directs sur des pages YouTube ou Facebook rien que pour parler négativement de leurs collègues artistes sur les réseaux sociaux. Il n’y a pas que le Coupé Décalé qui souffre de cette maladie, c’est la musique en générale à part le gospel où les conflits sont relativement limités.

Néanmoins, certaines légendes ont une bonne vision de la musique et ne se laissent pas distraire par n’importe quel sujet. C’est le cas de l’artiste ivoirien, Mix Premier. Invité dans l’émission musicale C’est le moment sur BBC, Il dénonce, pour sa part, les pratiques qui ternissent l’image du Coupé Décalé en particulier et celle de la musique en générale. Pour la star, le Coupé-Décalé et les clashes ne vont pas forcément de pair.

Tu n’as pas forcément besoin de faire de clash. Je fais le Coupe-Décalé depuis 15 ans, mais je ne fais pas de clash. Ça ne m’empêche pas de faire faire mon travail. Mon devoir est de faire danser les gens et non de faire des clashes

Mix Premier
Mix Premier

La pression du « mieux encore »

Il y a de ces artistes qui pensent que construire une réputation dans le showbiz passe nécessairement par le buzz, les clashes… Le contraste, c’est que le monde a connu de très grands chanteurs et musiciens qui n’ont jamais fait objet d’un quelconque dispute sur les médias sociaux.

Ceux qui font la une des réseaux sociaux avec des sorties médiatiques improvisées, vide de messages, ont-ils derrière eux une équipe solide de communication ? Il ne suffit pas de se faire payer les services d’un ‘’soit disant’’ chargé de communication, un débrouillard.

Finalement, c’est quoi le rôle d’un artiste, se demande-t-on. Chanter ou clasher ? Un artiste doit avoir la pression du « mieux encore », comme l’a révélé Charlotte Dipanda dans une interview. Au début de chaque nouveau projet, la chanteuse camerounaise se demande : « Qu’est-ce que je peux proposer de nouveau et de beaucoup plus attrayant ».

Charlotte Dipanda

Cela veut dire que l’artiste doit toujours s’autocritiquer et s’améliorer en offrant à ses fans des chansons de qualité et surtout éviter de ne pas reproduire une pâle copie de ses projets précédents.

Malheureusement, pendant que les fans attendent que les artistes les fassent danser, voyager et les aident à oublier certains de leur peine, ils sont plutôt occupés par les disputes sur les réseaux sociaux.

Elisée Rassan