25.7 C
Lomé
24 septembre 2022
Le Nouveau Reporter

Pêche : le lac Nangbeto entre dans son traditionnel repos biologique

Chaque année, à pareil moment, les autorités en charge de la production halieutique suspendent la pêche sur le lac Nangbeto pendant quelques mois afin de favoriser la régénération des espèces marines qui y subsistent. C’est ce que l’on appelle le repos biologique.

Dans un communiqué rendu public le jeudi 11 août 2022, le ministre de l’Economie maritime, de la Pêche et de la Protection côtière, Edem Kokou Tengue informe les populations riveraines de Nangbéto (préfecture de l’Ogou, Atakpamé) de la suspension des activités de pêche du 15 août au 15 novembre sur le lac.
Cette suspension est décidée conformément aux dispositions de l’arrêté N° 006/15/MAEP du 28 janvier 2015. En effet, la période du 15 août au 15 novembre correspond au repos biologique « instauré sur le lac Nangbéto dans le cadre des mesures de gestion durable visant à favoriser le repeuplement du lac en ressources halieutiques en vue d’assurer leur durabilité dans l’intérêt des générations présentes et futures ».

Lire aussi: Port de pêche de Lomé : augmentation de la production halieutique artisanale en 2021

C’est donc une mesure qui va dans l’intérêt de la survie de toutes les espèces, notamment l’espèce humaine. En effet, l’Homme dépend beaucoup des ressources halieutiques pour son alimentation. C’est d’ailleurs la meilleure source de protéines conseillée par les spécialistes en nutrition. De plus, préférer les poissons à la viande rouge (bœuf, mouton, vache etc…) est une bonne chose, car l’élevage de ces animaux produit du méthane, un gaz contribue à hauteur de 25% dans le réchauffement global de la planète.
Et puis, quel Togolais n’aime pas le poisson communément appelé « Nangbeto » ? N’importe quel voyageur aime faire escale à Atakpamé pour en acheter pour la famille. Donc, pour le bien de tous, l’on ne peut pas permettre une surexploitation préjudiciable pour sa préservation.
« Toute personne qui sera surprise en train de pêcher sur ce lac, de transporter ou de vendre des produits de pêche provenant de ce lac sera puni conformément à la loi en vigueur », Edem Kokou Tengue.