32.1 C
Lomé
30 novembre 2021
Le Nouveau Reporter

Prix du ciment: le gouvernement invité à faire « arrêter cette frénésie de hausse de prix »

L’Association togolaise des consommateurs (ATC) n’est pas du tout d’accord avec l’augmentation du prix du ciment CPJ45 par la société Cimtogo.

Selon « le tabloïd », l’organisation de défense des consommateurs, relève qu’elle n’est pas informée de cette augmentation, ni impliquée dans les processus d’augmentation des prix des produits de consommation. Elle affirme avoir appris la nouvelle de la hausse « sur les réseaux sociaux ».

« Cette situation crée de la zizanie dans le pays où les prix ont déjà commencé à varier d’un point de vente en détail à un autre alors que le gouvernement n’a annoncé aucune variation de prix du ciment », déplore-t-elle dans un communiqué rendu public mercredi 20 octobre 2021.

Le confrère rapporte que les responsables ont rencontré la Direction Générale de CIMTOGO qui a expliqué cette augmentation du prix de son ciment. Dans son communiqué, l’ATC invite « le gouvernement à éclairer les populations sur la situation qui prévaut et situer les consommateurs sur les prix officiels du ciment pratiqués sur le territoire national».

Elle s’étonne par ailleurs du silence du gouvernement sur le sujet alors même qu’il a entamé, depuis plusieurs jours, des discussions sur la vie chère avec les partenaires sociaux par le biais du ministre du Commerce. Ainsi, l’association s’interroge sur le silence des autorités sur cette affaire de hausse du prix du ciment et « demande une rencontre urgente des partenaires sociaux sur la question ».

L’ATC, préoccupée par la courbe ascendante des prix de la plupart des produits de consommation et de service, de même que ceux des matériaux de construction à savoir le sable, le gravier, le fer, le carreau, appelle le gouvernement à « prendre des mesures urgentes et idoines pour arrêter cette frénésie de hausse de prix constatée depuis quelque temps au Togo ».