29.8 C
Lomé
13 mai 2022
Le Nouveau Reporter

Production pharmaceutique en Afrique : Interglobe IEG et TURK Ilac co-investissent

Au sortir du 3ème sommet Afrique-Turquie tenu à Istanbul en décembre 2021, TURK Ilac, entreprise turque leader dans la production de médicaments et de vaccins, a mis en place un plan d’action conjoint avec Interglobe IEG pour construire sept usines de production intégrées sur le continent, en commençant par l’Angola, le Bénin, le Congo Brazzaville, la Guinée, la Mauritanie, le Nigéria et le Sénégal, ont communiqué les deux organisations le 12 mai 2022.

Cotée à la Bourse d’Istanbul depuis 2021, TURK Ilaç est l’une des plus grandes entreprises turques spécialisées dans la production de produits pharmaceutiques, notamment de vaccins et de sérums.
Entre 2022 et 2024, TURK Ilaç ambitionne d’établir sept usines de production intégrées en Afrique, similaires à celles qu’elle a réalisées avec succès en Turquie. Les usines de TURK Ilaç seront installées en Angola, au Bénin, au Congo Brazzaville, en Guinée, en Mauritanie, au Nigéria et au Sénégal, suite à des accords avec les gouvernements respectifs de ces pays.

Principal fournisseur du programme national d’immunisation par vaccin, TURK Ilaç entend désormais apporter en Afrique son expérience, son expertise et son savoir-faire pour contribuer à l’émergence d’une industrie pharmaceutique africaine. « Le développement de ces sept unités de production à travers l’Afrique est d’une importance capitale pour le développement durable, non seulement de l’Afrique mais aussi de l’économie mondiale dans son ensemble », a déclaré Mehmet Berat Battal, président de TURK Ilaç.

TURK Ilaç envisage également de renforcer et étendre son empreinte dans un bloc commercial unique afin de créer une valeur unique et partagée pour ses investisseurs et le continent africain. Outre les investissements de la médecine turque dans le secteur pharmaceutique en Afrique, des mesures encourageantes ont été prises dans le domaine de la production de sous-industries, branche indispensable du domaine. En faisant appel à toutes les capacités industrielles des entreprises du groupe TURK Ilaç, qui dépendent de BATTAL Holding dans son pays, elle a réussi à réaliser des productions intégrées à faible coût, sans compromis sur la qualité.

TURK Ilaç, qui dispose d’une structure financière solide, a déclaré que la société n’hésiterait pas à prendre des mesures à cet égard et était heureuse d’être soutenue à la fois par les autorités des pays dans lequel les investissements seront réalisés, par Afrexim et d’autres fonds connexes. À la suite des réunions tenues avec les autorités compétentes des pays où l’investissement sera réalisé, TURK Ilaç, a reçu de très bons échos sur la garantie d’achat et l’attribution d’espaces afin d’encourager la production locale.

Cet ambitieux plan d’action et projet d’expansion a été élaboré et signé à la suite du sommet Turquie-Afrique, par Interglobe, société américaine spécialisée dans la recherche d’opportunités d’investissement en Afrique pour les compagnies étrangères. Le plan d’action de TURK Ilaç pour le continent est axé sur quatre domaines-clés : l »investissement dans le secteur pharmaceutique en Afrique, afin de garantir la santé et le bien-être de tous ; le transfert de technologies avancées et de meilleures pratiques en Afrique ; la promotion de l’emploi des femmes ; la recherche et le développement.

Ce plan s’inscrit dans la continuité des accords signés entre InterGlobe et La Zone de Libre Échange Continentale Africaine (ZLECAF) visant à développer l’industrie pharmaceutique locale, créer des emplois, attirer les investissements étrangers et faciliter le transfert de technologie en Afrique.
Lors de la signature du plan d’actions, le président exécutif du groupe Interglobe IEG, Bunmi Jinadu, a déclaré : « Il est assez préoccupant que les échanges commerciaux entre pays africains ne représentent que 18% du commerce mondial. Nous croyons fermement que soutenir le développement d’une industrie pharmaceutique durable en Afrique est une contribution puissante à la réalisation des Objectifs de développement durable. L’AFCFTA est un outil essentiel qui permettra d’accélérer et renforcer les échanges entre pays africains et entre l’Afrique et les autres continents et servira de catalyseur du développement durable en Afrique pour les générations futures. »

La pandémie du COVID-19 a montré comment les perturbations de la chaîne d’approvisionnement peuvent affecter les cycles et blocs de production dans le monde entier. Par ailleurs, le ralentissement de la production de médicaments et la hausse des prix ont eu un impact mondial sur l’approvisionnement en produits pharmaceutiques, en particulier pour l’Afrique, importateur de produits médicaux et pharmaceutiques.

Lire aussi : Togo/produits locaux et importés: de nouveaux prix plafonds