28 C
Lomé
28 février 2021
Le Nouveau Reporter

Protection de l’enfant au Togo, le mot d’ordre 2021-2022 du MCCPE

Les membres du cadre de concertation de la protection de l’enfant (MCCPE), ont tenu le mardi09 février 2021 à Agoè-Nyivé une rencontre d’élaboration de leur feuille de route 2021-2022.

Il s’agit d’une activité organisée selon nos confrères de “alome”, par la direction préfectorale de l’Action sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation en collaboration avec l’ONG Compassion Internationale Togo, ayant pour but de redynamiser les membres de ce cadre de concertation. Elle a été une occasion favorable à ceux-ci, de revisiter leur cahier de charges et à faire une mise à jour des stratégies liées à la protection de l’enfant.

Cette rencontre a permis aux membres de définir une feuille de route et un plan d’action. Et de partager également leur expérience et leurs savoirs faire en matière de prise en charge des enfants vulnérables.

« Aujourd’hui la protection de l’enfant demeure un défi majeur à relever aussi bien par les États que les comités locaux de concertation », a expliqué le préfet d’Agoè-Nyivé, le Col. Awaté Hodabalo. Il précise que « la protection de l’enfant vise à garantir la prise en compte de plusieurs éléments nécessaires telle que : ces besoins fondamentaux , son développement physique, affectif, intellectuel et social, sa sécurité, sa moralité et son éducation ».

Pour Sallah Wissilouwa, directeur préfectoral de l’Action sociale, il est opportun d’élaborer « un plan d’action et une feuille de route pour planifier les activités au cours de l’année 2021 ».

Le représentant du directeur de l’ONG Compassion Internationale Togo, Gbagba Bernard affirme que son ONG a aussi pour mission d’accompagner l’Etat dans sa mission pour un meilleur devenir des enfants. « Cette rencontre permettra de mettre en synergie les acteurs de la préfecture pour une meilleure prise en charge des enfants », a-t-il appuyé.