29.1 C
Lomé
25 octobre 2021
Le Nouveau Reporter

 Commande publique : un Institut Africain en cours de création au Togo

L’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP), compte promouvoir la culture de la performance économique. L’institution ambitionne de créer un centre de formation à Lomé afin de relever ce défi. Institut Africain de la commande publique (IACOP), tel est le nom que portera ce nouveau centre de formation dont l’objectif est d’offrir une formation à toute personne désireuse d’acquérir des connaissances dans le domaine de la commande publique.

En effet, la commande publique constitue pour l’Afrique l’une des clés de développement. Ceci a permis à nombre pays dont le Togo, de mener des réflexions il y a quelques années pour une meilleure harmonisation et une meilleure pratique en la matière. Ainsi selon les responsables de l’ARMP, cette démarche de créer un centre de formation a pour but de « promouvoir, la culture de la performance économique axée sur la gestion efficace de la commande publique et de favoriser le développement des compétences en matière de gestion de la commande publique ».

Avec pour mission de préparer les cadres à l’exercice des fonctions d’administration et de gestion de niveau liés à la passation, au contrôle et à la régulation des marchés publics, le nouveau centre compte en faire beaucoup afin de combler le vide lié à l’insuffisance dans la gouvernance de la commande publique.

Ainsi, elle compte se positionner sur les plans national, communautaire et international, en offrant aux apprenants, une formation continue, avec des programmes de formation diplômante et des parcours de certification dans divers domaines liés à la commande publique.

Aujourd’hui, au nom de la garantie de transparence dans l’acquisition des marchés publics, nombreux sont ces personnes qui souhaitent acquérir des connaissances dans le domaine. D’ailleurs la représentante résidente de la Banque Mondiale au Togo, Mme Hawa Cissé Wagué, l’avait souligné il y a quelques années lors d’une réunion du réseau africain des experts et professionnels en commande publique à Lomé. Selon cette dernière : « le partage des connaissances et d’expériences dans le domaine de la commande devra permettre un meilleur fonctionnement des systèmes des marchés publics sur le continent africain ». Un défi que l’ARMP compte relever, surtout que la Banque mondiale et la Banque Africaine de Développement considèrent que les insuffisances dans la gouvernance de la commande publique constituent une barrière à l’atteinte des ODD.