28.3 C
Lomé
25 septembre 2022
Le Nouveau Reporter

Quel est l’état de la mise en œuvre des réformes à fin juin 2022 ?

La question a été répondue le 11 août dernier au cours de la revue nationale des réformes dans les départements ministériels et institutions de l’Etat. La rencontre organisée par visioconférence par le ministère de l’Economie et des Finances a permis de faire le point sur l’état de mise en œuvre des réformes à fin juin 2022 en vue de prendre des mesures pour renforcer la mise en œuvre au cours du second semestre dans la perspective d’atteindre les objectifs fixés pour l’année 2022.

Le Secrétaire Général du ministère de l’économie et des finances, Kofi Agbenoxevi Paniah qui a présidé les travaux a souligné que l’atteinte des objectifs de développement visés par la feuille de route gouvernementale est conditionnée par la mise en œuvre des réformes avec un accent particulier sur celles relatives au secteur privé.

Réformes prioritaires de la feuille de route

Parmi les 6 réformes initiées dans le cadre de la Feuille de route gouvernementale, une est pratiquement bouclée, notamment la réforme relative au code du travail dont le projet a été adopté et dont les textes d’application sont en cours d’adoption. Ce nouveau code a pour finalité d’améliorer les conditions de travail de la population.

Les autres réformes sont en cours de mise en œuvre. Il s’agit de la réforme de la politique foncière agricole, de la réforme de la réglementation numérique, du renforcement des mécanismes d’appui aux TPME, de la décentralisation de l’État et de la réforme de la législation environnementale.

Réformes opérationnelles dans les ministères et institutions de l’Etat

Les principales réalisations à fin juin 2022 peuvent être regroupées par axes de la Feuille de route gouvernementale. Pour l’axe 1 qui vise à renforcer l’inclusion et l’harmonie sociales et garantir la paix, les principales réalisations portent sur le processus de transformation des médias d’Etat (Radios et Télévision) en office, le renforcement du mécanisme institutionnel de mise en œuvre de l’assurance maladie universelle et l’amélioration du rendement des enseignants et de l’encadrement pédagogique du système.

En ce qui concerne l’axe 2 dont l’objectif est de dynamiser la création d’emplois en s’appuyant sur les forces de l’économie, les principales activités de réformes mises en œuvre sont relatives au développement de l’offre touristique de loisir en vue d’attirer plus de clientèle nationale et de la sous-région, au renforcement de la chaîne de valeur culturelle, au lancement du processus d’actualisation des politiques culturelle et touristique et à la poursuite de l’adoption des textes du nouveau code foncier.

Au sujet de l’axe 3 qui consiste à moderniser le pays et renforcer ses structures, les principales réformes mises en œuvre portent sur le renforcement du processus de professionnalisation du secteur des transports. Cet axe prend en compte les réformes relatives au système de gestion des finances publiques, avec pour point central la réforme du budget programme que le gouvernement continue de consolidée par des actions complémentaires. Il ressort que sur 312 activités de réformes opérationnelles programmées pour l’année 2022, 43 ont été réalisées, 222 sont en cours de réalisation et 47 n’ont pas connu de début de réalisation, soit un taux moyen d’exécution physique d’environ 43% et un taux d’exécution financière de 25%.

Lire aussiLe Projet de réforme foncière pour la productivité agricole officiellement lancé