27.1 C
Lomé
19 août 2022
Le Nouveau Reporter

Rapatriement des biens culturels spoliés : rencontre du ministre chargé de la culture avec des spécialistes de la question

Le gouvernement togolais, par le biais du ministère de la culture, s’est engagé depuis plusieurs mois dans un processus de rapatriement des biens culturels pillés pendant la colonisation. A ce sujet, le Ministre Kossi G. Lamadokou qui travaille sur la question, a déjà entrepris une mission d’information au Bénin et s’apprête à le faire au Ghana.
On sait que beaucoup de nos compatriotes de tous niveaux, assaillis par le doute, s’interrogent sur le bien-fondé d’une telle démarche et sur la possibilité de trouver des œuvres d’intérêt majeur devant être rapatriés.
En effet, contrairement au Bénin qui avait à l’époque coloniale le Royaume du Danhomé, la plupart des royaumes avaient disparu du Togo avant la colonisation. Or, la création et la production des œuvres d’art en Afrique antique étaient en grande partie, étroitement liées à la vie dans les cours royales. Le Togo dispose-t-il dans les collections publiques et privées européennes d’objets culturels susceptibles d’être rapatriés ? Où se trouveraient ces objets ? Combien sont-ils ? Comment le Togo s’y prendra-t-il pour rapatrier ces biens ?

D’autre part, le Togo ne dispose pas d’institutions muséales et patrimoniales ainsi que de spécialistes bien formés ; il ne dispose pas non plus d’une politique d’archives ni d’une institution d’archives moderne capable de préserver le patrimoine documentaire qui peut être rapatrié, encore moins de monuments ou de lieux de mémoire si des restes humains venaient à être rapatriés. Car on parle des objets mais aussi des restes humains et des archives trouvés notamment en Allemagne.
C’est justement pour répondre à ces différentes questions inscrites dans le processus de restitution de nos biens culturels spoliés pendant la période coloniale allemande, française et britannique et en vue de dresser un plan d’action sur la question que le ministre de la culture et du tourisme, Dr. Kossi G. Lamadokou a fait une rencontre d’échanges avec une dizaine de spécialistes et d’enseignants-chercheurs de l’Université de Lomé le vendredi 29 juillet 2022.
Pendant plus d’une heure et demie, le ministre Lamadokou a fait avec ses illustres invités, le tour de la question de la restitution des objets culturels pillés dans notre pays par les colonisateurs. Les participants à cette rencontre ont salué l’initiative du ministre. Ils ont affirmé leur disponibilité à collaborer dans une commission dédiée afin de dresser l’inventaire de ces biens, d’en proposer ceux à ramener dans des musées modernes construits à cette fin et de contribuer à mettre en place un cadre permanent de coopération, d’échanges et de recherches autour de ces biens pour le développement culturel et touristique de notre pays.