24.1 C
Lomé
1 octobre 2022
Le Nouveau Reporter

Recrutement annoncé au sein des FAT : exigence de la loi de programmation militaire ou réponse aux défis de l’heure ?

Les Forces armées togolaises (FAT) annoncent un recrutement qui aura lieu très prochainement. Alors que la date limite du dépôt des dossiers est fixée au samedi 24 septembre 2022 à 12 heures. Ce concours va en n’en point douter renforcer l’effectif des FAT. Mais l’une des questions qui se posent est de savoir : si ce concours répond profondément à la loi de programmation 2021-2025militaire votée à l’unanimité le 8 décembre 2020 par les députés de la 6ème législature au cours de la 14ème séance plénière de la 2eme session ordinaire, ou il s’agit plutôt là de donner une réponse aux défis de l’heure, en étoffant l’effectif, étant donné que notre pays fait face à des menaces terroristes ?

C’est le chef d’Etat-major général des FAT, le général de brigade Dadja Manganawè qui est signataire du document rendu public relativement à ce concours qui exige des candidats intéressés des conditions suivantes : une demande manuscrite adressée au ministre des armées précisant les deux derniers établissements scolaires fréquentés et le niveau scolaire ; une attestation de niveau scolaire, une photocopie légalisée de l’acte de naissance ou de pièce en tenant lieu, une photocopie légalisée du certificat de nationalité togolaise ; une photocopie légalisée de la carte nationale d’identité, une photocopie légalisée des diplômes scolaires et professionnels obtenus, un casier judiciaire datant de moins de 3 mois à la date de dépôt des dossiers. De même qu’un certificat médical délivré par un médecin, 2 photos d’identité sur fond blanc, et une somme de 5 000 francs CFA pour les frais de dépôt des dossiers. Lieu de dépôt des dossiers : toutes les brigades de la Gendarmerie nationale à travers le territoire togolais.

Loi de programmation militaire

Le Togo a voté en 2020, la loi de programmation militaire. Ce document vise à moderniser les moyens des FAT et à les rendre plus opérationnelles et efficaces face aux défis de l’heure.
La loi de programmation militaire vise aussi à doter les FAT de moyens financiers conséquents, ce qui permettra donc aussi de recruter et d’entretenir le personnel militaire. Les attaques terroristes de ces derniers mois viennent donner raison aux plus hautes autorités togolaises qui souhaitent mettre tous les moyens en jeu pour protéger les Togolais sur l’ensemble du territoire national.
Le Togo prend des dispositions pour protéger son territoire, mais participe aussi à la sécurisation de l’ensemble de la sous-région ouest africaine. Le pays a donc besoin d’effectifs jeunes, en nombre suffisant, bien formés et équipés. C’est ce qui explique sans l’once d’un doute l’organisation de ce nouveau recrutement en ce moment crucial.
La loi de programmation militaire, pour rappel, recherche également l’objectif d’un modèle d’armée très performant pour répondre aux enjeux sécuritaires nationaux dans un contexte régional et international préoccupant. Partant de cette ambition, il semble évident que ce concours répond au moins à une double obligation, celle de la loi de programmation s’enchevêtrant avec le défi sécuritaire de l’heure.

Lire aussi: FAT: un nouveau commandant en chef pour l’opération Koundjoaré