27.2 C
Lomé
25 janvier 2022
Le Nouveau Reporter

Risques de catastrophes dus aux pluies : L’ANPC se met à pied d’œuvre pour sauver les populations

Les régions au nord du Togo, connaissent ces derniers temps de grandes précipitations. Elles causent déjà des dégâts. Ce qui inquiètent les autorités togolaises. 

Plusieurs risques sont à craindre durant cette période de fortes pluies. Pour une meilleure riposte, une plateforme nationale de réduction de risques et de catastrophes, chapeautée par l’Agence nationale de la protection civile (ANPC) s’est réunie en urgence ce mardi à Lomé. Il s’est agi de présenter l’état des lieux et de rappeller les rôles et les dispositions à prendre pour que les populations ne payent pas le lourd tribut. A ce jour, selon les chiffres compilés par l’Agence suite aux pluies diluviennes qui se sont abattues sur la région septentrionale du Togo notamment dans les préfectures de Tône, Dankpen, Kpendjal et Oti, l’ANPC note le bilan est déplorable. 7500 sinistrés ont été enregistrés dans 851 ménages touchés par l’inondation.

Ces pluies ont également endommagé 1217 chambres dans la même zone et provoqué la rupture des ponts suite au débordement des cours d’eau. Ces intempéries ont aussi malheureusement causé la mort de 6 citoyens dont 2 par noyade.

Face à cette situation, l’ANPC a déjà fait appel à ses équipes de vieille qui ont alerté les populations. Elle mène à cet effet des campagnes de sensibilisation à travers les radios communautaires. Des kits de sauvetage, alimentaires et de protection ont été distribués aux populations touchées grâce à l’appui du ministère de l’action sociale.

L’ANPC compte mettre l’accent en collaboration avec ses équipes de veille sur les sensibilisations en vue de limiter les dégâts. « C’est un moment crucial et nous traversons une situation délicate, alors il n’y a pas raison de reculer. Nous allons poursuivre notre mission de veille notamment la surveillance des cours d’eau et la sensibilisation des populations des zones inondables », a indiqué le Col Baka Yoma, directeur général de l’ANPC qui a par ailleurs invité tous les acteurs de la plateforme à jouer chacun sa partition.

Dans les prévisions, de fortes pluies sont aussi annoncées dans le sud-Togo précisément dans la région maritime dans les prochains jours. Des pluies jugées moins dangereuses que celles du Nord selon M. N’koyi M’poh climatologue au service de météo-Togo qui invite quand même à la prudence, « on assistera à des inondations fluviales dues au débordement des fleuves suite à des précipitations par endroit ».

Cette situation devra perdurer jusqu’à fin octobre dans la partie septentrionale. Elle débutera entre fin septembre et début octobre 2020 dans la zone méridionale.