32.1 C
Lomé
30 novembre 2021
Le Nouveau Reporter

Samuel Eto’o: « Tous les pays aimeraient avoir un Didier Drogba chez eux »

Didier Drogba a officiellement déposé samedi sa candidature pour pouvoir diriger la présidence de la fédération ivoirienne de football (FIF). Accompagné d’une foule de supporteurs, le joueur a promis de contribuer à la renaissance du football ivoirien qui pour lui « va mal ».
Didier Drogba a réussi à obtenir huit parrainages et le soutien d’un des cinq groupements d’intérêt nécessaires pour postuler à l’élection. Chose faite et dans la foulée il obtient un soutien de taille, celui de Samuel Eto’o.

Pour ce dernier même si jusqu’à lors, certains Ivoiriens ne reconnaissent pas la valeur de Didier Drogba en matière de la gestion d’une instance footballistique, d’autres reconnaissent bien ses mérites précise le site d’information Elite d’Afrique.
Le site revient pour préciser que l’ancienne gloire du FC Barcelone, capitaine des lions indomptables apporte un soutien inconditionnel à Didier Drogba. Car selon lui, Drogba est un oiseau rare que voudraient avoir certains pays.

« D’abord laissez-moi vous rappeler que tous les pays aimeraient avoir un Didier Drogba chez eux, alors les ivoiriens ne savent peut-être pas qu’ils possèdent une grande chance de l’avoir. Si j’étais un membre de la fédération ivoirienne de football (FIF) je n’hésiterais même pas à opter pour Didier, car le football ivoirien a besoin de changement, de progression, de grands sponsors, d’investisseurs et d’évolution. Modernisation et création de nouvelles infrastructures, entretien et gestion des infrastructures ainsi que le développement de la Médecine du Sport (Clinique du Sport) », a indiqué Samuel Eto’o dans une longue allocution en soutien à son collègue et ami Didier Drogba.

À cet effet, il affirme que l’élection de Drogba mettra fin à certaines pratiques qui retardaient le football ivoirien. « Ainsi pourra prendre fin : le trafic de joueur, l’arnaque, le boycott, l’insuffisance salariale des joueurs, entraîneurs et arbitres. Pour ça, je suis sûr que Didier en est capable ! Car avant tout, il a l’amour de son pays. Pour ne pas regretter plus tard, ils feraient mieux de voter Didier », a-t-il conclu.

Avant que Didier Drogba ne fasse le dépôt de ses dossiers pour l’élection à la FIF le samedi dernier, il a connu beaucoup de difficultés liées au parrainage.
En lice à la tête de la fédération Ivoirienne de Football, outre Didier Drogba on peut noter la candidature de Idriss Diallo, ancien 3e vice-président de la FIF, soutenu par l’Association des footballeurs, l’actuel vice-président de la Fédération et président de la Ligue Sory Diabaté.

Lire aussiL’Association des footballeurs ivoiriens suspendue par la FIFPro pour avoir refusé de parrainer Didier Drogba