Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Sanctions contre des agents au CHR Lomé Commune: « c’etait une mauvaise interprétation », rassure Dr Tsolenyanu

Date:

Il y a quelques jours, certains agents de santé qui font partie de l’équipe de prise en charge des patients atteints du covid-19 au CHR Lomé-Commune étaient sanctionnés. Selon les informations, ces agents réclamaient des primes et menaçaient d’aller en grève en cas de non satisfaction. Intervenant dans l’émission « Club de la presse » sur Kanal FM, Dr Gilbert Tsolenyanu, Secrétaire général du Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (Synphot) a donné des explications.

« Je tiens à dire clairement qu’il n’a jamais été question pour ces femmes et hommes de faire grève. D’ailleurs, le syndicat l’a mentionné que nous sommes en état d’urgence sanitaire et par rapport aux codes qui font loi, ils n’ont pas le droit de faire grève et ne l’on jamais mentionné », a-t-il expliqué, propos rapportés par gapola.net.

« Pour ce qui concerne la version selon laquelle les agents réclamaient trop de primes, il faut rappeler qu’il y a eu une première phase de paiement pour des agents qui avaient travaillé au CHU campus. Le montant à payer était de l’ordre de 400 à 600 mille francs CFA en fonction du nombre de jours de travail. Mais au cours de la seconde phase de paiement, le montant était bas plus que le premier paiement. Alors qu’il s’agissait pour le premier paiement, d’encourager les travailleurs qui ont osé affronter le mal (coronavirus), ce qui n’était pas le cas au cours de la seconde phase », d’où l’origine de l’incompréhension.

Par ailleurs, Dr Gilbert Tsolenyanu rappelle que des discussions sont en cours pour la réintégration dans les jours à venir des agents sanctionnés.

Le Nouveau Reporter
@: [email protected] Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10
spot_img