31 C
Lomé
4 mars 2021
Le Nouveau Reporter

Santé/poliomyélite : bouter définitivement le mal hors du pays

Le gouvernement togolais depuis quelques mois est en guerre contre la poliomyélite nous apprend le site “Atlantic infos.” Extrêmement contagieuse, la poliomyélite entraîne la paralysie et le décès chez les enfants de moins de 05 ans. Certains foyers de cette maladie ont été récemment découverts dans la région maritime amenant les autorités sanitaires, a lancé entre septembre et octobre 2020, deux campagnes de vaccination dans les districts du Bas-mono, Golfe, Agoè-Nyivé, Lacs, Vo, Yoto, Zio et Avé, au profit des enfants de 0 et 5 ans.

La deuxième étape qui a duré quatre jours et qui a pris fin le 29 novembre, a permis aux 597 équipes mobilisées pour le porte à porte de toucher au total, 715 319 enfants dans la région maritime qui ont reçu deux gouttes de ce vaccin. L’objectif était de toucher 95% des enfants de la tranche d’âge sélectionnée, contre les 75% vaccinés au premier tour, entre le 21 et le 24 septembre. Déjà en 2007, le Togo a été reconnu comme pays indemne de poliovirus sauvage.

Malheureusement les efforts déployés par le gouvernement n’ont pas empêché de découvrir, 03 cas confirmés dans les districts de Tône et Oti en novembre 2008. En 2009, six autres cas ont été enregistrés.

Pour une riposte rapide et efficace, les autorités ont lancé 09 campagnes de vaccination entre décembre 2008 et novembre 2014. La découverte de nouveaux cas au Ghana et au Nigeria en 2019 ont amené le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique du Togo a organisé deux tours de campagne de vaccination conjointe avec les partenaires et les services de santé du Ghana. Les zones ciblées lors de cette campagne synchronisée avec le Ghana a concernés les localités de Bassar, Dankpen, Oti, Oti-sud et Tandjouaré. Mais, il a été constaté que la poliomyélite n’est pas encore à ce jour totalement éradiqué du Togo. Le gouvernement avec l’aide de ses partenaires en occurrence l’OMS continue de mener la lutte.

Pour rappel, la poliomyélite est causée par le poliovirus, un virus qui envahit le système nerveux. La maladie se transmet à l’homme par les selles, lorsqu’on porte la main souillée à la bouche, par ingestion d’eau ou de nourriture contaminée par les selles. Elle se manifeste le plus souvent par des signes comme la fièvre, les troubles digestifs, les douleurs musculaires et une paralysie des membres inférieurs et est capable de provoquer une paralysie irréversible et parfois la mort. Les principales victimes sont les enfants qui ne sont pas vaccinés contre.

Lire aussiTogo/Santé : Une nouvelle campagne de vaccination contre la Poliomyélite débute ce jeudi