24.1 C
Lomé
1 octobre 2022
Le Nouveau Reporter

Santé sexuelle et situation de handicap : 55 millions de dollars de la part du Canada en faveur du Togo

Dans le cadre de la nouvelle stratégie du « Partenariat de Ouagadougou », une session annuelle de l’organisation a été ouverte le 15 décembre 2020 à Lomé et par visioconférence.

Au cours de la session, la ministre canadienne du Développement international, Karina Gould, a promis un financement de 55 millions de dollars de la part du Canada à l’endroit des pays membres dudit partenariat dont fait partie le Togo.

Le financement, rapporte republiquetogolaise.com, est alloué à la mise en œuvre de 05 projets. Il entend « contribuer à éliminer les barrières à l’accès aux services de santé et des droits sexuels et reproductifs… L’appui l’appui permettra également de renforcer les capacités de près de 13 millions de femmes et de filles d’ici 2030, à faire des choix éclairés concernant leur santé », a expliqué la ministre Karina Gould.

« La planification familiale est devenue une composante majeure des politiques ayant pour socle la santé de la mère et de l’enfant », a rappelé à l’ouverture de la session, Moustapha Mijiyawa, ministre togolais de la Santé.

En effet, le Togo a réalisé de gros progrès ces 25 dernières années en augmentant le taux de planification familiale et en baissant le ratio de mortalité maternelle.

Le « Partenariat de Ouagadougou » est une association de 09 pays francophones d’Afrique de l’Ouest lancé en 2011 au Burkina Faso, qui vise à améliorer la santé sexuelle et reproductive des femmes (et filles) y compris celles qui vivent avec un handicap.

La Côte-d’Ivoire, le Mali et le Sénégal et le Togo sont les pays qui bénéficieront du présent financement de 55 millions de dollars.

Lire aussi : Togo : Les enfants démunis pourront fêter dans l’allégresse grâce à la communauté chinoise