24.1 C
Lomé
16 août 2022
Le Nouveau Reporter

Selon Louise Mushikiwabo, le pari de l’OIF 50 ans après est largement gagné

A l’occasion de la Semaine de la langue française et de la francophonie, ce 20 mars 2020, la secrétaire générale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo a adressé un message dans lequel elle est revenue sur la création de cette organisation qui fête aujourd’hui son jubilé d’or.

Malgré le contexte éprouvant dans lequel le monde est plongé actuellement, la francophonie vient de célébrer aujourd’hui les 50 ans. Cette crise rappelle l’importance d’un monde guidé par la solidarité et l’entraide a indiqué la Secrétaire générale de l’OIF. C’est du moins ce qu’elle souhaite pour la « Francophoniedelavenir ».

Dénommée au début, Agence de coopération culturelle et technique (ACCT), cette institution a changé de dénomination en 2005 en s’appelant désormais Organisation Internationale de la Francophonie (OIF)

« Pendant  50 ans, des liens se sont tissés entre les peuples francophones autour des valeurs communes » a indiqué la Secrétaire générale de l’OIF. Ceci pour rappeler à tous les 88 Etats membres de l’organisation.

Parlant d’avenir de l’organisation, elle a insisté sur le respect des valeurs constitutives qui constituent l’identité de l’OIF et sur le respect de l’Etat de droit, de la démocratie, des droits de l’homme et de l’égalité entre les femmes et les hommes.

« Nous voulons une organisation caractérisée par la bonne gouvernance et qui participe au bon équilibre entre les Etats membres » a conclut Louise Mushikiwabo.