26.1 C
Lomé
14 août 2022
Le Nouveau Reporter

Son meeting du 25 juin prochain interdit, la DMK joue la carte du report

Prévu pour se tenir ce 25 juin, le meeting de la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK) a été interdit par le ministre de la Sécurité. En réponse, la DMK a décidé de reporter son meeting au 16 juillet prochain, toujours à Bè Kodjindji, selon ses premiers responsables. L’annonce a été faite lors d’une conférence de presse tenue ce jeudi 23 juin 2022 à Lomé.

Selon « Savoirnews », la décision de la DMK qui regroupe sept partis politiques de l’opposition et six organisations de la société civile fait suite à la rencontre qui s’est déroulée ce jeudi au ministère de la Sécurité.

La DMK relève que les responsables des ministères de la Sécurité et de l’Administration territoriale ont « reconnu avoir mal agi et ont été d’accord avec la délégation de la DMK, qu’ils auraient dû organiser une rencontre préalable avant de prendre la décision d’interdire le meeting ».

« L’interdiction n’est pas ad vitam æternam, il s’agit au contraire d’une interdiction ponctuelle », précise la DMK dans une déclaration liminaire.

« La mobilisation a fait peur au régime. Ce n’est que partie remise. Car, il n’est pas question d’abdiquer. Nous allons continuer la mobilisation », a martelé Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson (coordinatrice de la Dynamique), avant d’ajouter: « Nous voulons donner l’occasion au peuple de lancer un signal fort à ce régime ».

Dans son communiqué publié, le ministre de la Sécurité, le général Damehame Yark a évoqué des raisons sécuritaires : « l’Organisation d’une telle manifestation dans un contexte sécuritaire sous-régional et national actuel très préoccupant et marquée notamment par une volatilité et une imprévisibilité notoires, est de nature à compromettre les efforts en cours pour préserver l’ordre public et la sécurité nationale ».

« Tenant compte des contraintes qu’imposent les nouvelles menaces à l’appareil sécuritaire de notre pays et des renseignements de dernière minute et surtout du risque majeur qui pourraient en découler pour la sécurité des personnes et des biens, le ministre de la sécurité porte à la connaissance des partis politiques, organisateurs, que le meeting prévu ce samedi 25 juin 2022 à Kodjindji est interdit », avait-il souligné.

Il n’est pas superflu de rappeler que, comme d’autres pays de la sous-région, le Togo fait face ces derniers mois à une pression terroriste.