25.1 C
Lomé
25 octobre 2021
Le Nouveau Reporter

Tensions en Côte d’Ivoire : Cedeao, le pompier préoccupé

La Commission de la Cedeao, attentive au processus électoral en cours en Côte d’Ivoire, se prononce. L’atmosphère politique qui y règne actuellement lui fait rompre le silence. L’institution sous-regionale met un point d’honneur sur son engagement aux côtés des acteurs politiques du pays.

« La Commission de la Cedeao est vivement préoccupée par les événements violents qui ont eu lieu depuis quelques jours et dont ceux qui se sont déroulés à Bonoua et à Divo dans la journée du 21 août 2020, ont même conduit à l’instauration d’un couvre-feu dans ces deux localités », explique l’institution dans un communiqué consulté par Le Nouveau Reporter.

Elle présente, poursuit-elle, ses sincères condoléances aux familles des personnes décédées lors de ces événements, souhaite un rapide rétablissement aux blessés et exprime sa solidarité aux autres victimes des violences.

« La Commission de la Cedeao exhorte tous les acteurs politiques ivoiriens à éviter les violences et à recourir au dialogue et aux voies de droits pour résoudre tous leurs différends. Elle les invite à faire preuve de retenue en toutes circonstances et à demander à leurs partisans et sympathisants à faire de même, de manière à favoriser le création d’un environnement propice à une élection présidentielle apaisée et crédible », exhorte-t-elle.

La Commission de la Cedeao « réitère son engagement à poursuivre son engagement et son soutien au peuple et gouvernement ivoiriens face au défi qu’ils doivent relever le 31 octobre 2020 », s’engage l’institution.

Pour l’heure, de vives tensions sont enregistrées partout dans la capitale ivoirienne et à l’intérieur du pays pour s’opposer à un troisième mandat du président Alassane Dramane Ouattara.

Lire aussi : Mali : La Cedeao réclame IBK, sanctionne économiquement, et devoile un plan de sauvetage