24.1 C
Lomé
1 octobre 2022
Le Nouveau Reporter

Togo : culture du piment, vers la promotion des filières biologiques

Yébéssédjin, Gboyébéssé, Pili-pili,Kéta -yébéssé, Denya, Adibolo sont les variétés de piments localement cultivées au Togo. Aujourd’hui de nouvelles variétés améliorées, importées et cultivées inondent ce marché togolais dont Wambi, Chili, PP 0207-7532, PP 9955-15.

La culture du piment represente la deuxième culture maraîchère après la tomate au Togo. C’est un légume fruit utilisé comme condiment dans la majorité des sauces. Par le passé, la culture du piment était principalement pratiquée par les femmes pour la consommation familiale. De nos jours, il est plus produit pour la vente sur le marché local et pour l’exportation. Il représente 10% de la production de légumes et est l’une des cultures maraîchères qui fait gagner beaucoup d’argent surtout en contre saison, précise la cellule Communication du ministère de l’agriculture.

Elle souligne qu’au Togo, la filière piment ne dispose pas encore d’organisation interprofessionnelle. Néanmoins, il existe certaines organisations de maraîchers à la base. Le processus de structuration des filières maraîchères est actuellement à l’étape de la collecte de données et du diagnostic, à cause de l’inexistence de projets spécifiques à la filière piment.

Toutefois, souligne la cellule, plusieurs initiatives pérennes ou ponctuelles pourront être capitalisées à travers leurs interventions plus ou moins importantes dans la filière piment au Togo.

On peut citer le programme des cultures maraîchères au niveau de l’Institut Togolais de Recherche Agronomique (ITRA), le projet d’appui au secteur agricole (PASA) qui a eu à soutenir diverses entreprises promotrices de la transformation du piment, l’Agence nationale de promotion et de garantie des investissements des PME/PMI (ANPGF), le Mécanisme incitatif de financement agricole (MIFA) SA fondé sur le partage de risques.

La cellule ajoute que dans le but d’induire une croissance forte, structurée et durable au sein de la filière piment avec un effet contributif significatif à la création de la richesse et de l’emploi, des actions sont en cours pour son amélioration et la disponibilité des semences et autres intrants avec l’appui du renforcement du programme sur les semences maraîchères au niveau de l’ITRA, la promotion de systèmes d’irrigation, le renforcement de la recherche-développement dans son ensemble et de l’appui-conseil, l’appui au développement des unités de transformation, la facilitation de l’accès à la certification pour l’export, l’amélioration de l’accès au financement adapté.

Ces différentes actions devront structurellement être orientées vers la promotion des filières biologiques pour que le Togo puisse capitaliser sur les potentialités.