Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Togo : l’importation des produits « sensibles », doit avoir désormais l’aval des autorités compétentes

Date:

Les autorités togolaises ont depuis conformément à l’arrêté interministériel du 17 juillet 2020, décidé que l’importation de certains produits dits sensibles sont désormais soumise à une déclaration préalable, auprès du ministère en charge du Commerce et de la promotion de la consommation locale.

Animaux et poissons vivants, bières, boissons gazeuses, boissons énergisantes, ciment et clinker, denrées alimentaires d’origine végétale, animale et halieutique, eau minérale, fer à béton, huile végétale, juvéniles de poissons ou d’animaux aquatiques, produits carnés, riz, sachets plastiques, tissus imprimés, tuyaux PVC, sont soumis au OK préalable des autorités.

Un communiqué dudit ministère en date du 26 Août 2020, explique aux opérateurs économiques concernés que dorénavant, ils doivent avoir l’aval de l’autorité publique, pour importer ces produits.

« Le ministère chargé du commerce dispose de quarante-huit (48) heures pour donner suite à la demande. En cas d’avis favorable, il est délivré un certificat de déclaration d’importation. En cas de rejet, un avis motivé est notifié à l’opérateur économique », indique notamment le texte.

Pour avoir plus de précisions concernant cette mesure, les importateurs de ces produits sont priés de se référer au secrétariat de la direction du commerce intérieur et de la concurrence.

Le présent arrêté interministériel signé par le ministre du commerce, Kodjo Adédzé, et celui de l’agriculture, Koutéra Bataka n’est de pour autant statique. Il peut à tout moment subir des modifications selon les besoins précise t-on.

Lire aussi : Commerce: le Togo, 3e fournisseur du Cameroun au monde

Le Nouveau Reporter
@: [email protected] Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10
spot_img