25.1 C
Lomé
10 août 2022
Le Nouveau Reporter

Togo : suppression de la taxe pour « escorte » des marchandises

Le monde togolais des affaires est en plein essor. Le gouvernement ne ménage aucun effort pour l’amélioration du secteur. La volonté du gouvernement se traduit par les multiples réformes qu’il orchestre afin de faciliter la vie aux acteurs économiques. La nouvelle mesure du gouvernement est la suppression de la taxe pour « escorte » des marchandises en transit.

Désormais, les opérateurs économiques ne paieront plus la taxe pour escorte des marchandises dénommée « Travail Extra Légal pour escorte », applicable aux marchandises en régime douanier de transit.

La suppression de la taxe pour « escorte » des marchandises en transit a pour but d’éviter la concurrence déloyale entre commerçants et des fraudes aux intérêts de l’Etat. En supprimant cette taxe, l’Office togolais des recettes (OTR) poursuit la vision du gouvernement qui est d’adopter un outil opérationnel douanier permettant un suivi électronique des marchandises en régime de transit au Togo.

On affectait un agent des douanes aux opérateurs économiques pour suivre les marchandises sur tout leur itinéraire jusqu’à la frontière. Et l’opération avait un coût que devaient supporter les commissionnaires en douane agréés, les consignataires, les importateurs, exportateurs et autres. La nouvelle disposition de l’Etat dispense les agents de la douane de cette tâche.

La suppression de la taxe pour escorte des marchandises n’est qu’une action de l’Etat parmi tant d’autres. L’Etat a aussi réduit la durée de création d’une entreprise à 24h, il a supprimé les frais de branchements à l’eau potable pour les PME et PMI et a également supprimé les frais d’annonce légales.