28 C
Lomé
12 juillet 2020

Tourisme : Bala, un village de rêve dans les dômes du mont kuma

Plusieurs localités du Togo sont fortement appréciées pour leur beau paysage et leur fort potentiel touristique. C’est le cas de Bala, localité située dans la commune de Kloto 3. Village frontalier entre le Togo et le Ghana, il est logé dans les dômes du mont Kuma. Elle possède un environnement attrayant qui retient l’attention de plusieurs visiteurs. Sur les plans géographique, historique, culturel, ou même religieux, les habitants de Kuma-Bala peuvent se vanter des atouts dont dispose la localité. Des avantages qui font d’elle, « une destination de rêve » pour les amoureux de la nature et les touristes.

Kuma-Bala est constitué de 6 quartiers que sont Todzo, Gbonou, Kluvi, Abokpuita Dzawu, et Awusu.

Sur le plan géographique

Environ 2 500 habitants partagent cet espace géographique de la préfecture de Kloto. Le village jouit d’un climat doux légendaire marqué par une pluviométrie débordante. Echos des communes compare son climat à celui de l’Europe. Le secteur bénéficie de huit mois environ de fraîcheur dans une année. Kuma- Bala offre une belle vue panoramique qui s’ouvre sur le Ghana avec un spectacle rayonnant de jeux de lumière, toute une splendeur que renvoie ce pays voisin à la tombée de la nuit.

Electricité et réseaux mobiles disponibles

A l’instar d’autres localités modernes du Togo, Kuma- Bala est parfaitement couvert tant en énergie électrique qu’en réseau de téléphonie à l’instar de Togocel et Moov-Togo. Des facteurs incontournables pour l’éclosion socioculturelle et économique du village ainsi que pour l’épanouissement des populations.

Sur le plan éducatif

Kuma Bala dispose d’un cours primaire, d’un Collège d’enseignement secondaire (CES) et d’un Lycée fermé pour défaut d’effectif. Ces trois établissements, tous confessionnels (Catholiques) qui fournissent à ce jour, plusieurs cadres facilement identifiables dans nombre d’administrations togolaises, tant dans le secteur privé que public.

Agriculture à Kuma-Bala

A l’image du Togo en générale, la principale activité agricole de ce village repose sur les cultures vivrières et de rentes comme le maïs, le manioc, le taro sans oublier le café et le cacao. En plus de ces activités agricoles, les femmes du village s’adonnent à diverses activités génératrices

Sur le plan religieux

Plusieurs religions y cohabitent en toute fraternité, cohabitation et harmonie. En premier lieu, l’Eglise Catholique qui hérite d’ailleurs de la plus majestueuse bâtis dans le canton, sans doute une des plus splendides de toute la préfecture.

Foufou ou le plat préféré des habitants

Le plat préféré de tout le village est le « Foufou », pilé du manioc, du taro ou encore de la banane Plantin. Le tout accompagné par la « sauce blanche », qui est en soi, une sauce de bercail toujours prisée. On l’appelle habituellement du « sérum ». Il renferme des éléments nutritifs naturels susceptibles de guérir du paludisme, rapporte Echos des communes. C’est ainsi que dès 17 heures, les coups de pilon et de mortiers ne cessent de résonner dans presque toutes les maisons.

Kuma-Bala et le sport

De Red Star dans les années 60 et 70 à Dovosport aujourd’hui, Kuma-Bala a écrit l’une des plus belles pages de l’histoire footballistique de la commune Kloto 3. Pensionnaire du district de football de Kloto, Dovosport a multiplié les exploits sportifs lors de la saison 2000 – 2001 du championnat. Le club se remet perpétuellement à niveau à travers des tournois dont il en a d’ailleurs raflé la majorité des compétitions.

Kuma-Bala a connu à ce jour 4 chefs. Ils portent le titre « Dagadou ». Ainsi, les chefs de la localité portent le nom Dagafou I, Dagadou II, ainsi de suite.

Kuma-Bala demeure une destination de rêve et de choix pour plusieurs touristes européens.