31 C
Lomé
12 mai 2021
Le Nouveau Reporter

Tourisme/Togo : le patrimoine Bassari prépare son retour triomphal

Redorer le blason du patrimoine culturel togolais, telle est l’une des missions que s’est assigné le Togo à travers son ministère de la culture. Après l’annonce de la réhabilitation de la station radio Kamina et toute l’attention soutenue autour du patrimoine mondial de l’UNESCO, le Koutammakou, etc. c’est le tour de la « Préservation du patrimoine Bassari », un projet dont la mise en œuvre a été lancée le 22 avril dernier par le ministre Lamadokou, en charge de la Culture et du Tourisme.

En présence de l’ambassadrice de France au Togo, Mme Jocelyne Caballero, ce projet voit le jour avec l’appui du service de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France au Togo.

Ayant longtemps été sous le joug des aléas climatiques, Bassari situé à Bassar, va renaître de ses cendres pour s’inscrire dans la durée et générer de l’emploi. A plus forte raison, Bassar abrite des fourneaux et ateliers sidérurgiques les plus anciens et les plus importants d’Afrique de l’Ouest.

Selon AfreePress, le projet de « Préservation du patrimoine bassari » bénéficie de l’appui financier de deux ministères français. Il s’agit du ministère des Affaires étrangères et celui de la culture ainsi que de l’UNESCO et l’université de Toulouse pour un montant total de 387 millions F CFA.

Il sera conduit par le ministère togolais de la Culture et du Tourisme dans le cadre d’un partenariat avec l’Association tourisme et vie (AVT), l’Université de Lomé, l’Université de Toulouse, l’Université de Kara et la direction régionale des affaires culturelles de Kara.

Lire aussi : Tourisme : atelier de stratégies pour la préservation du site Koutammakou