23.5 C
Lomé
29 septembre 2022
Le Nouveau Reporter

Une nouvelle stratégie pour redynamiser le tourisme au Togo

Afin de s’approprier la « stratégie nationale de redynamisation du tourisme » au Togo, une rencontre a réuni le ministre Dr Kossi Lamadokou, les députés, les préfets, les maires, les représentants d’institutions de la république et des différents ministères, chefs traditionnels, opérateurs du monde touristique public comme privé le jeudi 12 août 2022 à Lomé pour en parler, rapporte « SavoirNews ».

La rencontre à laquelle ont participé des acteurs du monde touristique, a pour but de partager et d’enrichir le contenu du document de stratégie nationale de redynamisation du tourisme réalisé par le Cabinet Tony Blair Institute.

A travers cette nouvelle stratégie « futuriste » de 5 ans alignée sur les priorités de la feuille de route gouvernementale (2020-2025) pour le secteur touristique, le Togo veut faire du tourisme, un secteur bien renforcé et réformé pouvant contribuer à 6,2% au PIB national et pouvant enregistrer près de 500 000 visiteurs par an. En 2019, le secteur contribuait à 4% au PIB.

La stratégie nationale de redynamisation du tourisme table sur trois piliers : le développement du tourisme domestique, de l’écotourisme et du tourisme des affaires.

Pour Eric Kouevi, directeur pays de Tony Blair Institute « La stratégie de redynamisation du tourisme au Togo consiste à avoir deux objectifs : avoir 500.000 touristes à l’horizon 2025 et contribuer à 6,2% du PIB à l’horizon 2025. Le travail qui a été accompli par le ministère du tourisme, c’est d’identifier les éléments qui permettent d’avoir suffisamment de revenus pour permettre d’atteindre ces résultats ».

Il indiqué par ailleurs que « En termes de stratégies permettant d’y arriver, nous avons mis trois niveaux d’axes : le premier, c’est le développement du tourisme domestique et culturel. Le deuxième niveau, c’est l’écotourisme. Nous avons analysé les 54 pays d’Afrique et ceux qui ont une stratégie de redynamisation du tourisme sont autour de 38 pays et parmi ces pays, il y a 23 pays qui ont une stratégie d’écotourisme. Le dernier point, c’est le développement du tourisme d’affaires avec comme atout pour le Togo, les différents sièges de banques et institutions sous régionales ».

Lire aussi: Togo/Tourisme : les hauts fourneaux de Nangbani feront peau neuve
Il faut relever que le Togo enregistrait près de 300.000 touristes par an avec près de 164 sites prioritaires identifiés avant la crise sanitaire. Le secteur, pour être plus productif et compétitif, doit donc disposer d’une réglementation, faire des réformes et aussi disposer d’une main d’œuvre qualifiée.

« En un trimestre de travail acharné et minutieux entre TBI et le comité de travail mis en place au ministère chargé du tourisme et les différents ministères en support, en collaboration avec les opérateurs touristiques et personnes ressources, la stratégie de redynamisation du tourisme, objet de notre rencontre, est mise au point pour nous être présentée aujourd’hui, pour être enrichie ensemble en vue d’une optimale appropriation pour une mise en œuvre efficiente et concertée », a déclaré le ministre de la culture et du tourisme Dr Kossi Lamadokou, à l’ouverture des travaux.

« Cette stratégie pose les jalons de la voie que doit prendre la redynamisation du tourisme togolais. Et il revient donc à tous d’apporter sa pierre à la construction des projets devant l’alimenter », a-t-il ajouté.

En 2019, il existait au Togo, quelque 762 établissements d’hébergement, 135 agences de voyages et de tourisme et 125 restaurants pour un total de 1022 structures touristiques dont 11 détenus par l’Etat et 1011 par le secteur privé.