30 C
Lomé
4 décembre 2020
Le Nouveau Reporter

Une synergie entre les médias et la Croix Rouge pour combattre les grossesses et mariages précoces dans les Savanes

La Croix Rouge Togolaise (CRT)/Savanes va en guerre contre les grossesses et mariages précoces dans la région. Pour atteindre ses objectifs, elle a souhaité fédérer ses actions avec la presse locale. Cette dernière a été invitée à cet effet à une conférence dans le cadre du projet « Réduction de la vulnérabilité des femmes et des jeunes filles face aux problèmes de mariage et grossesse précoces dans la région des Savanes du Togo » nous apprend le site savoirnews.

Il était question pour les organisateurs de porter à la connaissance des médias de la région des Savanes : Télévision togolaise, Agence Togolaise de Presse (ATOP-Dapaong), Mango Matin, Radio rurale des Savanes, Radio communautaire MECAP-Fm, Radio Courtoisie, la Radio Maria, NAFA NR TV de Mango, Radio Voix de l’Oti (RVO), Bark FM de Barkoissie et des médias en ligne, des grandes lignes de ce projet pour une large diffusion.
Le coordonnateur régional CRT Savanes, Seidou Abdel-Akim a, à cette occasion, situé le projet dans son contexte, les stratégies prévues pour atteindre les cibles visées dans le délai imparti avec les ressources disponibles.
Les échanges avec les journalistes ont également porté sur, les contrats surtout avec les radios locales et sur le programme de réalisation des émissions radiophoniques de sensibilisation de masse sur la problématique. M. Abdel-Akim leur a également indiqué les différentes activités concoctées par son institution notamment l’organisation de focus-group pour sensibiliser les communautés cibles, le renforcement des capacités institutionnelles, la concertation avec les autorités locales et dialogues institutionnelles autour des thèmes : « Santé reproductive, la non-violence et l’équité genre ».
Il est également envisagé la production des outils de sensibilisation et la mise en place et animation d’un cadre de concertation avec les services techniques de l’État, les ONG et associations évoluant dans la même thématique.
Les grossesses et mariages précoces, un danger pour l’évolution de la société.
Les jeunes filles âgées de 10-18 ans, ainsi que les femmes sont les plus vulnérables face à ce fléau. Il leur est souvent imposé des époux dans bon nombre de communautés surtout dans les zones rurales. Ce qui est à l’origine des grossesses précoces. Ce qui n’est pas sans conséquences sur la santé de ces dernières. On pourra citer entre autres, les complications obstétricales, risques de mortalité maternelle et infantile, fistules obstétricales, augmentation des risques VIH/SIDA. Et sur le plan socio-économique, le décrochage scolaire, la pauvreté et la subordination des femmes, difficultés à accéder à un travail décent et des effets négatifs aussi sur la santé et l’éducation des enfants issus de mères précocement mariées. Face à la recrudescence du fléau, les responsables de la CRT/Savanes ont invité les médias de la localité à s’impliquer davantage dans la mise en œuvre du projet pour le changement de comportements et de pratiques dans la région.
D’un coût total de 42,883 millions de F.CFA, ce projet sera mis en œuvre dans 20 localités de la région des Savanes en sept mois. A travers lui, il est question de promouvoir la santé reproductive des femmes et des jeunes filles de la région des Savanes du Togo. L’équité genre, le développement communautaire, la réduction de la vulnérabilité des femmes et des jeunes filles face aux problèmes de mariage et grossesse précoces sont également pris en compte par ce projet.
La République fédérale d’Allemagne, représentée par l’Ambassade de la République fédérale d’Allemagne au Togo y participe à hauteur 41,626 millions de F.CFA (soit 97% du budget) avec une participation de 1,256 million de F.CFA de la CRT.
Ce financement permettra à la CRT d’installer 40 Clubs de Jeunes filles (10-18 ans), 20 Clubs des Mères, 20 Papa Clubs en vue de mener des sensibilisations auprès des populations des 20 localités d’intervention