29.9 C
Lomé
26 janvier 2022
Le Nouveau Reporter

Variant Omicron : de nouvelles mesures entrent en « piste » à l’aéroport de Lomé à partir du 30 décembre

Face à la hausse des cas de contamination au variant Omicron, le Directeur Général de la Société Aéroportuaire de Lomé-Tokoin, le Colonel LATTA Dokisime Gnama a réuni de toute urgence le vendredi 24 Décembre 2021, tous les représentants des compagnies aériennes.

L’objectif a été de fixer de nouvelles dispositions qui seront exigées à l’Aéroport International Gnassingbé Eyadéma (AIGE) afin de faire face à la progression exponentielle du variant COVID 19. Selon une information de nos confrères de « Lfri », l’accès à l’aéroport est désormais conditionné par la présentation d’un Pass vaccinal ou du test PCR Négatif datant de moins de 72H.

Il est obligatoire pour accéder à l’aéroport de Lomé, pour les voyageurs de disposer d’un test PCR négatif de moins de 48h, en l’occurrence, pour les voyageurs à destination des pays de l’Union Européenne (UE).

Avoir un test PCR négatif de moins de 72h pour les voyageurs à destination des pays africains et autres pays hors UE.
Les voyageurs à l’arrivée doivent obligatoirement présenter un test PCR négatif de moins de 72H et seront soumis à un nouveau test PCR.

Selon « Lfrii », la rencontre qui a eu lieu à l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC) en présence des experts éminents de Gestion de la pandémie notamment, le Coordonnateur de la riposte, le Colonel DJIBRIL, le Responsable de l’équipe scientifique, M. PANA, la directrice de l’Institut National d’Hygiène, le Dr HALATOKO, le Médecin en charge des laboratoires à l’ancienne aérogare, le Commandant KOLOU, le Coordonnateur de l’Autorité de sûreté, M. ALLAHARE Dimini et les premiers responsables des acteurs de l’Aéroport International Gnassingbé Eyadéma (AIGE), a permis de faire des recommandations.

Les compagnies aériennes sont invitées à sensibiliser leur personnel au respect strict des mesures barrières et le port correct du masque obligatoire à bord des avions.
Le confrère rapporte que l’objectif est de réduire au maximum la propagation du virus.

Ainsi le 30 décembre 2021 est pris comme date de mise en œuvre de ces recommandations.

Lire aussi : Dr Evalo Wiyao donne des éclairages sur l’héritage colonial du Togo dans un nouvel ouvrage