26 C
Lomé
30 novembre 2020
Le Nouveau Reporter

Yawovi Agboyibo : pour la CNDH, c’est un père qui s’en est allé

La Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) a rendu à son tour hommage au leader politique, un des pères de la démocratie, homme de consensus, défenseur des droits de l’homme, Me Yawovi Agboyibo, décédé en France le 30 mai 2020 dans sa 77ème année.

Dans son communiqué publié mardi 02 juin 2020, on peut lire qu’elle « a appris avec une immense tristesse le décès de Maître Apollinaire Madji Yawovi Agboyibo (…) ».

Découvrir également : Moussa Faki Mahamat pleure la disparition de Me Yawovi Agboyibo

La Commission a salué les « éminentes contributions » du dorénavant ex-président du Comité d’action pour le renouveau (Car) à la promotion ainsi qu’à la protection des droits inaliénables de l’homme au Togo.

L’avocat togolais est natif de la préfecture de Yoto. Il est l’un des pères fondateurs de la CNDH, organisation qui a vu le jour le 09 juin 1987 et dont il fut le premier président.