25.1 C
Lomé
9 août 2022
Le Nouveau Reporter

Zone Uemoa : les acteurs réfléchissent sur le futur du marché financier

‘’Le futur du marché financier sous régional’’, c’est ce qui est au cœur des discussions à la conférence internationale sur les marchés financiers. J-Cap 2020 qui se tient depuis ce lundi 10 février à Abidjan la capitale ivoirienne réunit plusieurs acteurs. A cette conférence, on note la présence d’Amadou Gon Coulibaly, Premier Ministre de la Côte d’Ivoire, Romuald Wadagni, Président du Conseil des Ministres de l’Uemoa, et bien d’autres personnalités du marché financier.

Cette rencontre est organisée par la Banque mondiale en collaboration avec le Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers (CREPMF). En initiant cette rencontre, les acteurs entendent réfléchir sur les défis de la croissance par les marchés de capitaux, la transformation structurelle et la redynamisation du marché financier régional. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Premier Ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly. Il se dit confiant que cette rencontre « permettra de jeter les bases d’un marché de capitaux à long terme, financé par l’épargne des ménages et permettant la distribution de la croissance de nos économies auprès des populations »

Lire aussi : Crédit-bail : African Lease Togo revoit à la hausse son portefeuille

Selon Romuald Wadagni, ministre béninois de l’Economie et des Finances, « l’une des priorités aujourd’hui de notre écosystème financier demeure l’accroissement de l’attractivité du marché financier régional vis-à-vis des investisseurs internationaux. Si l’intérêt des investisseurs se porte, de plus en plus, sur les petites et moyennes entreprises, les secteurs les plus capitalistiques continuent de capter l’essentiel des financements ».

Découvrir aussi : Banque mondiale : la région Afrique réorganisée

Dès sa création en 1998 jusqu’au 31 décembre 2019, le marché financier régional a permis aux Etats membres de l’Uemoa de financer leurs programmes de développement. Au total, environ 7500 milliards ont été mobilisés. Mais d’après les données de l’African Private Equity et Venture  Capital Association (AVCA), publiées le 26 juin 2019, les investissements ont chuté en 2018. En trois ans, ces investissements ont reculé de 10%.

Découvrir aussi : Pasa : la BTCI et Orabank retenues pour mettre en place un fonds de garantie

L’harmonisation de la fiscalité des valeurs mobilières au sein des Etats, la mise en place d’un fonds de protection des épargnants, la création d’un organisme de sanction des infractions boursières sont entre autres priorités des acteurs du marché financier.

Voir aussi : BOAD : Moustapha Ben Barka succède à Bassary Touré à la vice-présidence