28 C
Lomé
8 mars 2021
Le Nouveau Reporter

A Aného : la restauration, l’alliée idéale du tourisme grâce à « Miadjoé »

La restauration et le tourisme demeure un couple inséparable. Mais au gré des contextes, des cadres, des lieux…l’un ou l’autre ou carrément le duo devient innovant pour le bonheur des visiteurs.

Situé à Aného dans la préfecture des Lacs, « Miadjoé » se décrit à la fois comme un restaurant et un site touristique. Et le moins que l’on puisse en dire est que le tourisme profite de la restauration et vice-versa. Le beau temps de la ville, les trois siècles d’histoires de la ville, la mer, le Lac Togo, etc. en constituent un atout.

Ce restaurant est instauré par Lionel Djondo, un banquier qui a décidé d’investir dans sa ville sur un somptueux projet de restaurant balnéaire, avec des activités nautiques adjacentes. Curieux et très attiré par les découvertes, l’honorable Gerry Komandega Tama, dans ses randonnées, a été émerveillé par la beauté du lieu. Il y a découvert un travail fou qui l’a séduit littéralement. Le patron des lieux se déploie sans se ménager, relate « amoureux », Gerry sur sa page facebook : « Mais quand vous vous rendez sur place et demandez d’après lui, vous le retrouvez en train de démonter des bougies du moteur de son bateau. Ça par contre, ça ne fait pas patron togolais, voilà pourquoi pour moi c’est un fou. Chez nous, le patron ne mouille pas le maillot », décrit l’honorable, originaire de Siou, dans la Préfecture de Doufelgou.

Pour le député, « Miadjoé » est une éblouissante station balnéaire en devenir à l’embouchure d’Aného, surtout grâce aux mets qui y sont servis.
C’est un lieu paradisiaque bâtit, à « force de pierre » sur le lac. « Miadjoé » accueille plusieurs Togolais expatriés. « Vous ne pouvez pas rater l’endroit en allant vers la frontière Est, c’est juste après le pont.
L’aménagement est tout en splendeur avec des matériaux locaux, et des meubles tendances. La bouffe est bonne, quoique limitée dans un premier temps (koliko et gambas pour moi) mais c’est surtout la vue qui est à couper le souffle. Toute l’embouchure d’Aneho vous tend les bras et vous pouvez même aller faire un tour en bateau sur la lagune », a loué l’honorable.
« Miadjoé » est pour l’honorable un lieu de refuge et de plaisir. C’est un endroit à découvrir pour sa beauté et son accueil très sympathique et enthousiaste. Et heureusement, sinon curieusement « Miadjoé » sonne comme un appel, mieux, une initiation en mina (Ndlr : allons-y), comme si ce lieu unique, atypique et magnifique nous tendait la main.

Pour plus d’informations sur le site visitez la page Facebook de miadjoe.
https://www.facebook.com/miadjoe1/ ou contactez les numéros 70 58 48 48 (whatsapp) ou 97 00 12 12