24.3 C
Lomé
28 septembre 2022
Le Nouveau Reporter

Activité politique: la préfecture de Wawa accueille à son tour le Dr Lamadokou

Un mois après sa tournée de mobilisation des militants du parti Union pour la République (Unir) dans la préfecture de l’Akébou, le Dr Kossi Gbenyo Lamadokou, ministre de la Culture et du Tourisme est de retour sur le terrain. Il est cette fois ci dans la préfecture de Wawa. Le militant d’Unir et sa délégation ont entamé cette tournée le vendredi 12 août 2022.

Ce sont les cantons de Ounabè, Okou, Klabè-Efoukpa et Zogbegan qui ont eu le privilège d’accueillir la délégation ministérielle en premier. Dr Lamadokou a expliqué aux populations les contours de l’opération Zéro cataracte initiée par le président de la République Faure Gnassingbé.

Il a sensibilisé ses parents sur le mal qui touche le nord du pays, notamment le terrorisme. Le ministre a informé les populations des initiatives que prends le gouvernement pour enrayer le phénomène. Pour lui, les populations doivent s’impliquer pour la réussite des initiatives prises.

Il les a donc convié à une franche collaboration avec les autorités locales et les forces de défense et de sécurité en alertant ces dernières sur l’arrivée dans les milieux de toutes personnes suspectes ou tous mouvements inhabituels. Le ministre a ensuite invité les tiens à se mobiliser pour participer aux opérations de recensement afin que chacun puisse disposer des sa carte d’électeur. Le préfet de Wawa, Somenou Atsu Yinassè a informé les populations sur le début des activités du service déconcentré de délivrance du duplicata de nationalité dans la préfecture.

Les populations de Wawa peuvent se faire délivrer ce précieux document au chef-lieu de préfecture qui est Badou. Lors de sa tournée, le ministre avait aussi à ses côtés l’ancien ministre Adade Koffi Santy Sani, le maire de la commune Wawa 3 Wletou Yao Kounalè, le secrétaire préfectoral d’Unir Agbo Koudjo, le député suppléant Koda Komla Ouwolowussuaboè, le militant Amegavi Mawuena, le militant Amedjenou Yao Samuel, du délégué préfectoral du Mouvement des jeunes pour Unir (MJU), Abotsi Kossi, et plusieurs autres cadres.