25.1 C
Lomé
27 septembre 2021
Le Nouveau Reporter

Crise guinéenne : la CEDEAO sort la Guinée de l’institution

Au lendemain du coup d’état militaire qui a chassé le président guinéen Alpha Condé du pouvoir, la CEDEAO, lors d’un sommet virtuel entre les 15 dirigeants des Etats membres le mercredi 08 septembre dernier, suspend l’adhésion de la Guinée à son organisation.

L’organisation a exigé le retour à l’ordre constitutionnel ainsi que la libération immédiate d’Alpha Condé, rapporte “Africanews”. La CEDEAO enverra également une mission de haut niveau en Guinée dès ce jeudi afin de réexaminer la situation.

Aucune sanction économique n’a pour le moment été annoncées contrairement à celles mises en place à l’encontre du Mali au lendemain du coup d’état d’août 2020. Par ailleurs, la Guinée ne fait pas partie de l’union monétaire de la Cédéao. L’influence de la communauté des états d’Afrique de l’ouest sur le pays en termes de sanctions économiques risque donc d’être fortement limitée.

D’après le putschiste Mamady Doumbouya « Il est important pour nous, les militaires, de prendre nos responsabilités vis-à-vis du peuple de Guinée qui attend beaucoup, beaucoup de nous. Et tout ce que nous allons entreprendre dans les jours et les années à venir, ce sera pour l’intérêt suprême de la nation ».

Lire aussi : Mali : la mission de la Cedeao presse le gouvernement pour l’organisation des élections