25.3 C
Lomé
24 juin 2021
Le Nouveau Reporter

Décryptage/Gambie 1-0 Togo : tops et flops technico-tactiques des Éperviers

Les Éperviers du Togo ont effectué leur deuxième sortie amicale ce 08 juin à Antalya (Turquie) face aux Scorpions de la Gambie. Les Éperviers se sont faits piquer par les Scorpions (1-0) grâce à un but de James Gomez à 15 min de la fin. Notre rédaction a scruté la prestation des Éperviers tant sur le fond que la forme avec les tops que les flops. L’analyse technico-tactique du le jeu des Éperviers a été de deux goûts différents : sucré en première période et salé en deuxième période.

Flop : lors des dix premières minutes, la charnière centrale togolaise est précipitée de jouer vers l’avant malgré le décrochage des milieux libres de marquage pour demander dans le pied. Heureusement, la défense s’est ressaisie après les 10 minutes.

Top : en dix minutes le Togo a quand même eu deux occasions de but avec Richard Nane et Fodoh Laba. Contrairement au match contre la Guinée où Barcola jouait long au 5m50, cela a été rectifié face aux Gambiens. Barcola décompose avec les axiaux qui évoluent balle au pied.

Top : Les milieux de terrain togolais sont sur les deuxièmes ballons quand la défense gambienne se dégage. Un pressing haut dans la moitié de terrain gambienne surtout dans l’entre-jeu, contrairement au repli systématique constaté face à la Guinée.

Flop : le piège ou le danger de ce pressing haut est que les latéraux (Atte et Olufade), sont orphelins de leurs ailiers (Nane et Placca) et se retrouvent souvent dans une situation de un contre un. Ce qui a failli coûter un penalty au Togo à la 30e minute. Il fallait une bonne attitude défensive des deux latéraux togolais, surtout Olufade qui a eu fort à faire face au rapide ailier gaucher gambien, Musa Juwara. Si seulement les ailiers gambiens réussissaient à les battre à un contre un, le Togo aurait eu un sérieux problème.

Top : en phase de possession, les axiaux (Agbozo, Bessile) et les milieux (Eninful, Tchadenou) forment un carré permettant une supériorité numérique au cœur du jeu.

Flop : mais le danger de ce carré est que, cela obligeait Agbozo et Bessile d’être trop proches l’un de l’autre, ce qui laissait beaucoup d’espace entre eux et leur latéraux. Un espace qui pourra facilement profiter à la l’attaquant de pointe si les Togolais se permettent une mauvaise passe.

Top : la complicité, le travail d’équipe, la permutation a été la principale force des milieux et attaquants togolais. Les joueurs togolais se relaient quand un partenaire dézone. A 5 minute de la fin de la première partie, une frappe de Wome Dove trouve le poteau droit du gardien Baboucarr Gaye. Sueur froide pour la Gambie : 0-0 score à la pause.

En deuxième partie, Jonas Kokou Komla a conservé les options de départ.

Flop : Contrairement à la première période, les Éperviers ont un peu lâché prise, permettant aux Gambiens de prendre de l’ascendance dans le jeu. Les Gambiens ont amélioré leur phase de jeu avec des passes courtes entres les lignes togolaise ce qui leur permettaient de casser les deux premiers rideaux togolais. La déconcentration mêlée à la fatigue a emporté les Éperviers. Conséquence, les Gambiens ouvrent le score à la 75e minute par James Gomez : 1-0 pour la Gambie.

Flop : les Scorpions ont réussi par envenimer les Éperviers qui ont perdu le contrôle tactique : les milieux en retard au marquage, les ailiers oubliant l’appui défensif sur les flancs, les Gambiens en ont profité pour asseoir leur jeu basé sur les petites passes.

Top : Jonas Kokou Komla est donc passé du 4-2-3-1 au 4-4-2 avec Laba et et Agoro Ismail (entré en jeu en remplacement de Dove) à la pointe de l’attaque. Malgré ce changement tactique bien pensé, rien n’a changé, au contraire le Togo est passé de 3 milieux à 2 laissant encore des espaces exploités par les Gambiens. Mais sans ambages c’était un risque qui méritait d’être pris.

In fine, le Togo a maitrisé la première partie de jeu sans en profiter. La Gambie a élevé son niveau de jeu en deuxième période avec un but à la clé. Les Éperviers ont du travail physique, de résistance, de mental et de gestion à faire car la tactique mise en place place par le staff, bonne soit-elle, nécessite endurance et concentration.

Lire aussi : Amicale/Togo 2-0 Guinée : regard sur la prestation tactico-technique du Togo