25.8 C
Lomé
26 septembre 2022
Le Nouveau Reporter

Dialogue social: les promesses du gouvernement pour le secteur de l’éducation

Le gouvernement togolais a lancé ce mardi 7 septembre, une session spéciale du Conseil National du Dialogue Social (CNDS) pour permettre d’examiner la situation dans les secteurs de l’éducation.

Outre les préoccupations des organisations syndicales des travailleurs abordées, le Conseil spécial a offert l’occasion au gouvernement de faire des annonces d’envergure.

Ainsi dans le secteur de l’éducation, les autorités annoncent également la proclamation dans les prochains jours des résultats du dernier concours de recrutement de fonctionnaires enseignants et de conseillers d’orientation. L’idée est de permettre l’imprégnation et la formation sommaire des admissibles avant leur affectation et déploiement.

Le CNDS annonce que la CNSS a démarré cette semaine la seconde phase du remboursement des prélèvements opérés sur les émoluments des enseignants auxiliaires avant leur reversement dans le cadre des fonctionnaires de l’enseignement.

Quant aux primes spéciales ou ponctuelles, le gouvernement renvoie leur évaluation à la suite de la refonte du statut général de la fonction publique, tout en réitérant sa promesse de payer une prime équivalant à 3 mois de salaire prochainement. Pour les personnes admises à la retraite durant la période de suspension, un geste exceptionnel sera fait.

En plus, le gouvernement annonce que la réforme de la Caisse de Retraites du Togo (CRT) sera poursuivie et accélérée.

Le Gouvernement a salué la volonté de dialogue manifestée par les syndicats de ces deux secteurs cruciaux. Ceci, au regard des tensions sociales observées ces derniers temps dans le secteur de la santé, et face à l’imminence de la rentrée scolaire 2021-2022.

Pour Gilbert Bawara, ministre en charge du dialogue social à l’issue des travaux précise que « Le Gouvernement se félicite notamment de l’engagement du Collectif des syndicats du secteur de la santé à continuer de privilégier le dialogue et la concertation pour régler de manière progressive et durable les préoccupations et les défis prioritaires, objets de leurs revendications. Il note également avec intérêt, l’engagement des acteurs du secteur de l’éducation à œuvrer en vue d’une rentrée scolaire apaisée et du bon déroulement des activités scolaires et pédagogiques ».

Par ces actions, le gouvernement togolais entend redynamiser le dialogue social dans les prochains jours afin de trouver rapidement des solutions aux problèmes qui minent ces secteurs.