31 C
Lomé
12 mai 2021
Le Nouveau Reporter

Education environnementale : l’OIF-IFDD soutient un projet de l’association Afrique Eco 2100

L’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), organe subsidiaire de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et l’Initiative jeunesse de lutte contre les changements climatiques rendue possible grâce au soutien financier du gouvernement du Québec ; apporte son soutien au projet d’éducation et de sensibilisation de la jeunesse francophone à la lutte contre les changements climatiques, élaboré par l’association Afrique Eco 2100.

L’article 12 de l’Accord de Paris de 2015 sur le climat stipule : « Les Parties coopèrent en prenant, selon qu’il convient, des mesures pour améliorer l’éducation, la formation, la sensibilisation, la participation du public et l’accès de la population à l’information dans le domaine des changements climatiques, compte tenu de l’importance que revêtent de telles mesures pour renforcer l’action engagée au titre du présent Accord ».

L’éducation à l’environnement et aux changements climatiques est donc incontournable si l’on veut atteindre les objectifs espérés. Sans une mobilisation générale notamment de la jeunesse, certains iront dans la bonne direction, pendant que d’autres rameront à contre-courant. Dans ces conditions, c’est l’échec assuré. Or, nous n’avons pas droit à l’échec.

Aujourd’hui, pour atteindre les jeunes et le reste de la population, il faut prendre d’assaut les écoles, les médias, les réseaux sociaux… une communication dite offensive est nécessaire. Ce n’est qu’ainsi qu’on poussera les uns et les autres à agir.

C’est ce que se proposent de faire Afrique Eco 2100, le Lobby des citoyens pour le climat et l’Association des jeunes engagés contre le changement climatique (AJECC) pendant les trois prochains mois.

Lire aussi : Emploi et protection sociale : le Togo, désormais membre du centre du travail de l’OCI