25.1 C
Lomé
10 août 2022
Le Nouveau Reporter

Face au coronavirus, le Pnud propose une solution « trois par trois »

Le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) qui mène son action au cœur du système des Nations unies et en étroite coordination avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS), répond à un nombre croissant de demandes de la part de pays, en particulier les plus vulnérables, souhaitant obtenir une aide pour leur préparation à la pandémie de covid-19, leur riposte et leur relèvement après la crise.

Cette crise a causé 220 milliards de dollars US de perte de revenus dans les pays en développement, 500 millions de dollars US de financement nécessaire et plus de 185 pays touchés par la pandémie. Le Pnud propose une approche intégrée répartie comme suit : préparation, riposte, relèvement.

Cette approche s’articule autour de 03 objectifs : aider les pays à se préparer à la pandémie et ses répercussions et à protéger leur population, à réagir pendant la flambée et à se relever des incidences économiques et sociales de la crise dans les mois à venir. Dans la plupart des pays, ces phases se dérouleront simultanément et sont interdépendantes. La manière dont un pays se prépare à la pandémie et y répond, par exemple, aura un impact direct sur le type de relèvement nécessaire.

Préparation

Le Pnud appuiera les pays dans le renforcement de leur système de santé, en les aidant notamment à s’approvisionner en fournitures médicales essentielles, à exploiter rapidement les technologies numériques et à s’assurer que leurs professionnels de santé soient payés.

Riposte

Le Pnud aidera les pays à mener leurs actions dans des secteurs clés pour ralentir la propagation du virus et fournir une protection sociale aux populations vulnérables, en encourageant la mise en place d’une riposte associant tous les pouvoirs publics et la société dans son ensemble, en complément des efforts déployés dans le secteur de la santé.

Relèvement

Le Pnud aidera les pays à évaluer les répercussions sociales et économiques de la pandémie de covid-19 et à prendre rapidement des mesures de relèvement, afin de réduire au minimum les impacts à long terme, en particulier pour les populations vulnérables et marginalisées, et d’aider les sociétés à se relever. Aux côtés d’autres organismes du système des Nations unies, de pays partenaires et de la société civile, le Pnud veillera à ce que l’égalité des sexes s’inscrive au cœur de ses objectifs, de ses priorités et de son offre de services dans le contexte de l’action contre la covid-19.

Trois priorités

Le Pnud a défini trois priorités immédiates. Ces priorités continueront d’évoluer et de s’étoffer à mesure que la crise progresse, en réponse aux besoins qui se feront jour et aux solutions qui seront trouvées sur le terrain. Appui aux systèmes de santé ; gestion de crise et riposte inclusives et intégrées ; évaluation des besoins et riposte face aux répercussions sociales et économiques, tels sont les trois priorités qu’a défini le Pnud.

En tant que principal réseau de développement de l’Onu sur le terrain et acteur essentiel dans la réponse globale de l’Onu à la pandémie, le Pnud travaille main dans la main avec les coordonnateurs résidents et les équipes de pays de l’Onu, ainsi qu’avec les autres organismes de développement à l’échelle mondiale et régionale pour contribuer à une réponse intégrée des Nations unies au covid-19, notamment dans les contextes de crise, en collaboration avec les missions des Nations unies.

Cette action s’inscrit dans le droit fil du Plan stratégique de préparation et de riposte à la covid-19 de l’OMS et nous travaillons de concert avec nos partenaires humanitaires dans le cadre du plan mondial d’intervention humanitaire. Le Pnud gère par ailleurs le fonds d’équipement des Nations unies, le programme des volontaires des Nations unies et le Bureau des fonds d’affectation spéciale pluri partenaires des Nations unies.