32.1 C
Lomé
30 novembre 2021
Le Nouveau Reporter

Fespaco 2021 : le ministre Lamadokou prend le pouls du terrain et participe à un panel de haut niveau

Ouverte dans la capitale burkinabè le samedi 16 octobre 2021, la 27e édition du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (Fespaco) bat son plein avec des délégations venues de plusieurs pays dont le Togo. D’ailleurs notre pays est en compétition avec deux films. Ayant fait le déplacement de Ouagadougou, le ministre de la Culture et du Tourisme, Dr Kossi Gbényo Lamadokou,a pris part le 21 octobre 2021, à un panel de haut niveau sur les recommandations stratégiques du rapport de l’Unesco dans le cadre de la journée « Unesco Day ».

Ces échanges et travaux ont porté sur «  Industrie du cinéma en Afrique : tendance, défis et opportunités de croissance ». L’occasion a été pour les personnalités du monde de la culture, de discuter entre autres, sur l’état des lieux du cinéma africain. Au cours de la rencontre, Dr Kossi Gbényo Lamadokou a surtout parlé du code du cinéma et de l’image animée au Togo adopté par le parlement en septembre dernier et promulgué par le président du Togo, Faure Gnassingbé.

« Aller vite dans la concrétisation de ce nouveau code, c’est aller vers les partenaires qui vont contribuer à mettre en place le fonds de développement du cinéma. Pour que notre cinéma sorte de l’assistanat, il faut qu’on le professionnalise. Pour le faire, il faut que le fonds crée par le nouveau code soit mise en place. Et pourvu que les acteurs puissent s’en servir », a déclaré le ministre togolais de la Culture et du Tourisme.

En prélude à ce panel, le ministre Lamadokou a visité le stand du Togo au Fespaco et pris le pouls de la délégation togolaise au Fespaco. « Presque toute la délégation est bien présente. J’ai eu l’occasion de toucher du doigt tout le bien que tous mes collègues que j’ai eu à rencontrer m’ont dit de la délégation du Togo à ce Fespaco et aussi des efforts que le Togo a fait en la matière », a dit le ministre Lamadokou.

Placée sous le thème « Cinéma d’Afrique et de la diaspora, nouveaux regards nouveaux enjeux », l’édition en cours du Fespaco célèbre le cinéma africain dans un contexte particulier lié à la pandémie de Covid19. Rappelons que deux films togolais sont en compétition dans la catégorie des films des écoles de cinéma au Festival qui prendra fin le 23 octobre prochain.

Il s’agit de « Subtil », une réalisation de Essoga Jeanine de l’ESTECA – Togo et « Nugbedodo » (promesse) d’Amouzou Yawa Georges de l’ESEC-Togo.

Lire aussi : 3e Forum Economique et des Affaires Turquie-Afrique: une forte délégation togolaise est à Istanbul