30 C
Lomé
11 avril 2021
Le Nouveau Reporter

Françoise Mayi Gnofam , un engagement honoré par la Banque mondiale

La directrice du Programme d’appui à la femme et à l’enfant déshérités (Pafed), Françoise Mayi Gnofam vient de recevoir de la part de la Banque mondiale, une mention d’encouragement pour son action au profit de la gent féminine. La dirigeante de l’ONG de défense et de promotion des droits des femmes et des enfants, a en effet été honorée pour sa participation à la septième édition du rapport: ‘‘Les Femmes, l’Entreprise et le Droit’’.

Initié par l’institution de Bretton Woods, ledit rapport permet à Mme Gnofam de s’investir complètement pour le droit et le bien-être féminin. Un engagement qui selon “ Société civile médias”, a été honoré. Le confrère y relève le constat selon lequel, malgré des progrès effectués par plusieurs pays vers une plus grande égalité entre les sexes, les femmes sont encore confrontées à des lois et réglementations qui restreignent leur intégration économique.
Prenant en compte les effets de la crise sanitaire mondiale sur tous les secteurs, ce rapport a identifié les obstacles à la participation économique des femmes et encourage la réforme des lois discriminatoires.
Ce sondage a également misé sur les conclusions importantes sur les réponses des gouvernements à la crise de la Covid-19. De même que des recherches pilotes sur la garde d’enfants et l’accès des femmes à la justice.

Se vouer totalement à la cause des femmes et des jeunes filles dans la région Centrale, tel est le désir ardent de Françoise Mayi Gnofam. Avec une expérience de 15 années dans ce combat, le programme d’appui à la femme et à l’enfant déshérités , basé à Sokodé, est au carrefour de plusieurs confiances. Il s’agit en premier lieu de celle des communautés dans lesquelles elle intervient. Et ensuite, celle des partenaires financiers et techniques avec lesquels elle agit pour l’éducation et la scolarisation, particulièrement des filles. Ainsi que pour l’autonomisation économique des femmes, la santé sexuelle et reproductive et la bonne gouvernance locale.

Lire aussiTogo : une ligne téléphonique liée à Interpol pour signaler les arnaques sur Internet