Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

La crise énergétique est une aubaine pour les énergies propres, selon les participants au forum de Davos

Date:

Tout en appelant à la fin de la crise énergétique mondiale, les participants à la réunion annuelle 2023 du Forum économique mondial (FEM) de Davos ont également souligné qu’il s’agissait d’une occasion d’accélérer la transition mondiale vers les énergies propres.

   Adam Tooze, directeur de l’Institut européen de l’université de Columbia, a dit estimer que la transition vers une énergie plus propre et plus verte créerait davantage de liens entre les pays et régions, dans le cadre de ce qu’il a qualifié de “nouveau mélange de la mondialisation”  à l’avenir.

   “Les effets de la transition énergétique sont essentiels pour créer un nouveau réseau d’interdépendances, qui sera ambitieux et sortira clairement des limites du bloc européen et du bloc nord-américain”, a-t-il déclaré lors d’une session intitulée “Démondialisation ou remondialisation” plus tôt dans la semaine.

   Dans un rapport intitulé “Assurer la transition énergétique”, publié quelques jours avant la rencontre annuelle, le FEM a noté que “cette crise énergétique donnait également aux pays l’occasion de repenser leur approche de la sécurité énergétique, à la lumière des avancées technologiques et de l’évolution des perspectives en matière d’énergies fossiles”.

   Ce même rapport décrit dix actions pour aligner les réponses à la crise de l’énergie sur la transition énergétique, y compris la maximisation de l’électrification et de l’efficacité énergétique afin de soulager et de décarboner la demande en énergie, la garantie de signaux fiables aux investisseurs dans l’alimentation et les infrastructures énergétiques, ainsi que la coordination entre les pairs régionaux pour optimiser l’efficacité et minimiser le coût de l’atténuation de la crise de l’énergie.

   “Les défis qui sous-tendent le contexte énergétique actuel sont si complexes et interconnectés qu’ils ne peuvent être résolus que par le biais de solutions structurelles. Les bricolages court-termistes pourraient entraver la transition vers un système énergétique durable, propre et financièrement accessible”, met en garde le rapport.

   “Notre monde n’a jamais connu de crise énergétique aussi profonde et complexe,” a déclaré Fatih Birol, directeur exécutif de l’Agence internationale de l’énergie, lors d’une session tenue mardi.

   Quelque 75 millions de personnes ayant récemment gagné l’accès à l’électricité risquent de ne plus être en mesure de la payer, ce qui signifie que pour la première fois depuis que la situation est suivie, le nombre de personnes sans accès à l’électricité dans le monde a commencé à augmenter, a indiqué l’agence dans son rapport World Energy Outlook 2022, publié en octobre dernier. Fin

Xinhua

Le Nouveau Reporter
@: [email protected] Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10

Société